Limoges pessimiste pour Killian Hayes

Le Populaire du Centre a livré un nouvel épisode de la saga de l’été entre le Limoges CSP et Killian Hayes. De la voix du nouvel homme fort du club, Crawford Palmer, l’opération était pratiquement conclue.

Crawford Palmer : « Dans l’état actuel, on ne peut pas réaliser cette opération »

Les deux parties étaient d’accord, restait à satisfaire Cholet Basket, le club formateur du joueur de 18 ans, qui désirait un buy-out et un intéressement en cas de Draft. Limoges avait trouvé l’aide financière pour parvenir à ses fins avec l’aide d’une agence américaine qui devait ensuite représenter les intérêts du joueur.

« On était tombé d’accord, mais ils ont changé leurs conditions et dans l’état actuel, on ne peut pas réaliser cette opération » a regretté le nouveau directeur sportif du club. « Je suis pessimiste. Même si on espère toujours un revirement de situation, actuellement, on est sur d’autres pistes », a-t-il ajouté.

Pour l’heure, le CSP planche sur d’autres pistes pour boucler son effectif. Crawford Palmer espère attirer « joueur solide qui rentre dans l’enveloppe fixée par les dirigeants ». Un élément au statut Bosman ou Cotonou serait privilégié. Killian Hayes étudierait pour sa part d’autres pistes, à l’étranger.

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires