Limoges vise les playoffs pour cette saison 2021-2022

A l’aube du début de saison de la Betclic ELITE, le président Yves Martinez a fait le point dans Le Populaire du Centre. Après une saison difficile, aussi bien sportivement (neuvième) qu’humainement et économiquement, le CSP repart avec tout autant d’ambitions. Pourtant, les sommes versées pour se séparer de l’entraîneur Mehdy Mary (encore une année de contrat), le joueur Marcus Ginyard (encore deux années de contrat) et désormais le responsable marketing Kévin Boisseau (CDI), l’absence de Coupe d’Europe et la baisse du nombre d’abonnés (de l’ordre de -20%) pourrait laisser croire que la saison 2021-2022 va être difficile. L’effectif monté durant l’intersaison ne rassure pas à ce niveau.

« Cela (la non qualification en Coupe d’Europe) nous a interdit certains joueurs, reconnaît Yves Martinez. Mais notre objectif reste le même. On vise les playoffs. »

Le club mise beaucoup sur son nouvel entraîneur Massimo Cancellieri, aussi bien pour atteindre cet objectif sportif qu’en terme d’image. Son assistant Romain Chenaud s’est exprimé à son sujet sur France Bleu Limousin.

« Comme vous l’avez vu, c’est un personnage. Une véritable personnalité. Il est intéressant à côtoyer comme assistant. Et ce que je trouve d’autant plus intéressant pour moi, c’est que le contenu est de haut niveau. Avec les années qu’il a passé à Milan (comme adjoint) et qu’il a pu retranscrire dans son expérience d’entraineur en chef à Ravenne (deuxième division italienne), on sent que le contenu est technique et le niveau d’exigence est celui d’un coach de très haut niveau. C’est une ligne à suivre pour moi en tant qu’entraineur. »

Limoges démarre sa saison chez un autre candidat aux playoffs samedi, à Nanterre.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires