Maël Hamon-Crespin marqué par « l’état d’esprit » en NCAA

Maël Hamon-Crespin a intégré sa nouvelle équipe de Washington State il y a trois mois de cela. Le jeune ailier-fort français a été surpris par l'esprit collectif qui règne dans son équipe NCAA.

Maël Hamon-Crespin (2,06 m, 18 ans) fait partie de la quarantaine de Français à avoir choisi d’évoluer en NCAA cette saison. Si l’ailier-fort envisageait plutôt d’évoluer en Pro B à l’issue de son cursus au Pôle France, il s’est finalement tourné vers le championnat universitaire dans la mesure où il n’a pas reçu l’offre espérée en deuxième division, malgré les intérêts de plusieurs clubs. C’est finalement à Washington State qu’il a dit oui :

« J’ai rejoint Washington State parce que je m’entendais bien avec le coaching staff, nous a expliqué Maël Hamon-Crespin depuis Pullman, dans l’État de Washington. J’ai bien aimé le projet individuel qu’ils avaient pour moi, comment me faire évoluer au sein de l’équipe. J’ai des entraînements individuels tous les jours ou les deux jours quand il y a des matches. Le but est de progresser sur mon tir et mon explosivité. »

Le Mosellan n’est sur place que depuis trois mois mais il a déjà changé sa vision concernant les joueurs étasuniens :

« Je suis arrivé ici début septembre. Ce qui me marque le plus depuis, c’est l’état d’esprit. Peu importe qu’on gagne ou perde des matches, il y a jamais une personne qui ne va penser qu’à lui. Tout le monde s’entend bien, aime jouer ensemble donc ça me choque. Ça me choque car en venant ici j’avais des aprioris. Un peu comme tout le monde je pense, en venant ici je pensais que les Américains joueraient perso. Mais en réalité, je ne trouve pas. En tout cas pour mon équipe. On a un bon esprit d’équipe. Je suis content de ce point de vue là. »

D’ailleurs, l’international français (en U17 puis U18) n’a pas découvert un jeu différent en NCAA.

« Les différences dans le jeu, je ne pense pas qu’il y en ait énormément. Je pensais qu’ici ça allait être beaucoup moins intelligent, qu’il y ait moins de QI basket. Mais en fait pas tant que ça. Il y a quand même des joueurs qui sont très intelligents, lisent bien le jeu. Franchement je suis agréablement surpris. »

Tous les jours ou deux jours selon le programme des rencontres, le Nantais d’origine travaille dur lors d’entraînements individuels. Et si son temps de jeu reste limité malgré un dernier match à 9 points à 3/4 à 3-points, il a le sentiment de progresser aux côtés de son compatriote Kymany Houinsou – parfois utilisé au poste 5 ! -, qui a fait le choix plus tard cet été de le rejoindre.

« Honnêtement, quand Kymany a signé ici, j’étais très content. Avoir un joueur français avec moi, forcément c’est un plus. On se connaît depuis longtemps. C’est vrai que quand on joue ensemble, on a une connexion que les autres n’ont pas parce qu’on se connaît depuis nos 12 ans. Après c’est vrai qu’on a une équipe très internationale, on est quatre à parler français dans l’équipe (avec les Sénégalais Mouhamed Gueye et Adrame Diongue, NDLR). Par rapport ça, je suis content aussi. Ça me permet aussi de me sentir un peu chez moi. »

Pour la suite, celui qui a rejoint Washington State dans le but de progresser et sans arrière-pensée pour la NBA demeure patient. Il continue de travailler en attendant son heure, à WSU ou ailleurs, tout en restant loin des folies des campus universitaires.

« Pour la vie étudiante et l’ambiance, je ne suis pas trop quelqu’un qui se mélange beaucoup, qui sort énormément. Je reste avec les gars de l’équipe et c’est tout. Je ne vais pas faire des fêtes et des choses comme ça. Sinon, quand on a des beaux matches il y a de bonnes ambiances. C’est cool. »

La NCAA sur MCS Basket !

Le meilleur des championnats européens (saison régulière & playoffs) et de la NCAA. Seulement 6,99 euros par mois ou 49 euros/an. Rendez vous sur https://mcsbasket.tv/

Traoré, Bal, Batcho, Raynaud, Perrin, Houinsou… Qui sont les Français en NCAA cette saison ?

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires