Maxime Boire (Roanne) : « On doit se servir de ce match comme leçon »

Après une série de résultats positifs, la Chorale de Roanne vient de subir une grosse défaite vendredi soir contre Nanterre (79-102) pour la 14e journée de Jeep ELITE. Les Ligériens n’ont pas réussi à dompter des Franciliens très en forme, comme l’a reconnu le coach Maxime Boire pour ActivRadio après le match.

« (C’est) Une équipe de Nanterre qui revient en forme. Ils étaient à quatre victoires sur les cinq derniers matchs, seule l’ASVEL les avaient arrêté. C’est très bien, il faut se servir de ce match-là comme leçon, d’apprendre de comment ils ont joué, de qu’est ce qu’ils ont fait défensivement, l’intensité qu’ils ont mis tout de suite. Ils nous ont rentré dedans. On a rien eu de facile. Il faut qu’on apprenne de cette équipe pour essayer à notre tour, dès lundi, de mettre cette intensité. Ca reste Nanterre, on reste la Chorale de Roanne, on est les promus, on sait dans quel championnat on se bat. Ce (vendredi) ce n’est pas notre championnat. C’est trop haut. C’est comme ça mais il faut qu’on se serve maintenant de ça pour apprendre et avancer tout simplement. »

Il y a néanmoins eu une bonne nouvelle pour la Chorale puisque le nouveau venu Devondrick Walker a signé une première sortie intéressante avec 11 points en 22 minutes. Il a notamment confirmé sa qualité d’adresse (4/5 aux tirs dont 3/4 à 3-points).

« On l’a recruté pour ça donc c’est intéressant. On peut voir qu’il a d’autres choses, il arrive à trouver des angles de passe intéressantes. Cela ne fait qu’une semaine qu’il est avec nous, il n’a plus joué depuis mars dernier, le but du jeu c’est de le remettre en forme petit à petit, sans forcer dessus pour ne pas prendre le risque de le blesser. Après là il a déjà joué 22 minutes. Ca a l’air d’être intéressant. »

Ce lundi, Roanne (5 victoires et 10 défaites) a un match très intéressant contre son poursuivant au classement, l’Elan Chalon (4 victoires et 11 défaites). Une rencontre déjà importante pour le maintien.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires