Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Monaco a fait le boulot à Roanne

Moins de deux jours après sa grosse victoire sur le parquet de Baskonia en EuroLeague, l'AS Monaco, toujours privée de Mike James, a fait le boulot pour s'imposer 85 à 74 à Roanne pour la 23e journée de Betclic ELITE. La Roca Team reste largement en tête du championnat.
Monaco a fait le boulot à Roanne
Crédit photo : Georges Burellier / Chorale

Monaco n’a pas péché par suffisance ce dimanche à la Halle Vacheresse de Roanne, pour l’emporter 85 à 74 chez la Chorale. Le leader de Betclic ELITE, largement en tête devant les Metropolitans 92 (deux victoires et le point-average particulier), a parfois fait preuve de suffisance par le passé après ses réussites en EuroLeague. Mais cette fois, chez une formation du Top 8 qui l’attendait de pied ferme, les joueurs de Sasa Obradovic ont réalisé un bon boulot pour l’emporter avec de la marge.

Un 13 à 0 pour faire la différence en cours de troisième quart-temps

Pourtant, un panier à 3-points plus la faute de Kyle Foster avait permis aux Ligériens de prendre l’avantage (68-66) à 7 minutes et 40 secondes de la fin. Mais capable de devenir un véritable rouleau compresseur, l’AS Monaco a haussé le ton pour signer un 13-0 et ainsi pointer à +11 (68-79) à 2 minutes 45 de la fin. La domination physique des visiteurs leur a permis de provoquer 20 balles perdues et plus généralement de limiter l’attaque adverse à 74 points, elle qui marquait en moyenne 91,9 points par match jusqu’ici cette saison en Betclic ELITE.

Plus collectifs que jamais (22 passes décisives pour 11 balles perdues) en l’absence de Mike James, les Monégasques ont signé leur 19e succès en 23 journées de championnat, malgré une adresse à 3-points toujours suspecte (5/23).

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion