Recherche
Logo Bebasket
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Mon actu
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Monaco lâche l’avantage du terrain d’entrée contre le Fenerbahçe !

EuroLeague - L'AS Monaco a été défaite d'entrée par Fenerbahçe lors du match 1 de ce quart de finale de playoffs d'EuroLeague (91-95, a.p). Après un début de match solide, la Roca Team s'est peu à peu délitée offensivement, et lâche ainsi l'avantage du terrain.
Monaco lâche l’avantage du terrain d’entrée contre le Fenerbahçe !

Mike James et Monaco ont bien débuté… avant de laisser le Fener revenir dans la rencontre et finalement l’emporter.

Crédit photo : AS Monaco Basket

Comme la saison dernière face au Maccabi Tel-Aviv, Monaco s’incline à domicile pour son entrée en lice en playoffs d’EuroLeague. Face au Fenerbahçe, l’ASM a pourtant très bien débuté avant de, petit à petit, perdre le fil de sa partie pour finalement s’incliner en prolongation (91-95, a.p). La Roca Team lâche d’entrée l’avantage du terrain face à l’équipe stambouliote.

Le rebond offensif et les tirs à 3-points ont fini par avoir raison de Monaco

La fin de match monégasque aurait pu être belle et inattendue, avec un tir à 3-points de Jaron Blossomgame, une bonne défense d’Elie Okobo et des lancers-francs d’Alpha Diallo (81-80, 39′). Mais les mauvais choix offensifs ont fini par avoir raison de Monaco, d’abord à la fin du temps réglementaire (81-81), puis en prolongation (91-95, a.p).

Monaco a commence fort face au Fener, à l’image des 8 points dans le premier quart-temps de Donatas Motiejunas. (Photo : AS Monaco Basket)

« On doit rester concentrés, on ne peut pas leur laisser de secondes chances ». Le meilleur joueur monégasque du soir, Elie Okobo (19 points à 7/13 aux tirs), a vu juste au micro de l’EuroLeague à la mi-temps. Malgré cette prise de conscience, Monaco n’est pas parvenu à arranger les choses par la suite. Cette incapacité à contrôler le rebond défensif (13 prises offensives pour le Fener), couplée à une pluie de tirs à 3-points stambouliotes (14/30 à 3-points), a finalement eu raison de la Roca Team. Incapable également de profiter d’une équipe turque très rapidement dans la pénalité en 4e quart-temps, l’ASM s’est presque tirée une balle dans le pied à Gaston-Médecin pour ce premier match des quarts de finale.

Pourtant, c’est avec envie et détermination que l’équipe de Sasa Obradovic est rentrée dans sa partie. Appliqués, les coéquipiers de Mike James (16 points à 4/15 aux tirs, 4 passes décisives et 3 interceptions) ne forçaient pas grand-chose en attaque et obligeaient, a contrario, Fenerbahçe à prendre de nombreux tirs en bout de possession. Monaco parvenait à faire payer le small-ball des Turcs, privés de Johnathan Motley, avec l’adresse de Donatas Motiejunas (12 points dont 8 en QT1) et l’abnégation de John Brown III (8 points et 4 rebonds offensifs). Et quand en plus le Fener perdait Scottie Wilbekin (7 points en 12 minutes de jeu) sur blessure en début de seconde période, l’on pouvait penser que Monaco allait prendre l’avantage après une bonne première mi-temps (46-37).

Le duo Calathes – Hayes-Davis : 26 des 30 derniers points du Fener

Mais le jeu monégasque s’est plutôt effrité, et même sa bonne défense n’a rien pu faire face à quelques exploits stambouliotes, à l’image du floater à 3-points de Nick Calathes (17 points) en fin de 3e quart-temps (61-60, 30′). Ce dernier a été l’un des grands artisans de la victoire du Fener à Gaston-Médecin, en compagnie de l’ailier Nigel Hayes-Davis (19 points et 7 rebonds dont 4 offensifs). Le duo a inscrit 26 des 30 derniers points des Turcs dans les deux dernières minutes du temps réglementaire ainsi qu’en prolongation. Et grâce aussi au facteur X Nathan Sestina (16 points dont 4/5 à 3-points), le Fenerbahçe reprend l’avantage du terrain dans cette série.

Une première manche qui va donc obliger Monaco à remporter un match en Turquie pour espérer voir le Final Four à Berlin. Cette saison en EuroLeague, seules deux équipes sont reparties victorieuses de la Ülker Sports Arena (Étoile Rouge et Anadolu Efes). Mais avant de se consacrer à ce défi de taille, l’ASM devra impérativement remporter le match 2 à Gaston-Médecin ce vendredi 26 avril. Sinon, ça ne sera pas un, mais deux matchs qu’il faudra obligatoirement remporter à Istanbul…

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
bobby
Clairement pas au niveau Monaco contre une équipe de Fener pourtant bien diminuée. Un dernier quart temps indigne de ce niveau, sans solutions offensives, des tirs forcés à la pelle. Un James qui ne pèse plus et qui n'a jamais retrouvé son niveau d'avant "meilleur marqueur de l'Euroleague". Obradovic qui persiste à ne pas utiliser son banc et joue la plupart du temps sans intérieur et Monaco se fait manger aux rebonds. Cela ne fait que confirmer la perte de vitesse constatée sur les derniers matches de saison régulière. Pas très optimiste pour la suite de ces play-off.
Répondre
(6) J'aime
yo1935
l'equipe etait largement au niveau. C'est dommage qu'ils n'arrivent pas a mieux gerer leur habituel trou d'air.
Répondre
(0) J'aime
samuel92
La série n'est pas finie, Monaco conserve ses chances de par ses talents individuels mais Obradovic montre en effet une nouvelle fois ses faiblesses. Il n'a aucune solution à apporter à ses joueurs quand le talent ne suffit pas. Faut être honnête, difficile de s'enflammer pour le jeu pratiqué par Monaco. C'est du jeu NBA (1vs1, dimension physique, ...) adapté aux règles FIBA. Maintenant la question est : Monaco sera t'il capable d'aller prendre au moins 1 match à Istanbul.
Répondre
(2) J'aime
yo1935
on espere, ca serait le minimum si 2 des 3 meilleurs joueurs du Fener sont blessés
(0) J'aime
zonepress
On s'en fout qu'ils perdent, on peut pas voir les matchs !
Répondre
(0) J'aime
samuel92
si sur Skweek
Répondre
(1) J'aime
ioness
heu si on peut voir les matchs
Répondre
(0) J'aime
zonepress
Oui je sais bien, je parle au nom des résistants qui ont refusé de payer. Pour les autres, je vous souhaite que skweek garde ses droits jusqu'à la fin de la saison
Répondre
(1) J'aime
ioness
Obradovic s'est fait détruire par Yasikevicius (dsl pour l'orthographe). Comme d'hab Obra s'obstine avec les mêmes joueurs (et laisser Ouatarra de côté sur le quart ... quel choix étrange sachant que Walker ne joue jms!!!) Mérité pour le Fener qui stratégiquement a bouffé Monaco.
Répondre
(1) J'aime
coeursdecanard
J'ai pas vu d'infos à ce sujet, Ouattara était en civil par décision du coach ou à cause d'une blessure ? Si c'est pour la première raison ... quelle abération !
Répondre
(0) J'aime
halle_37- Modifié
Moi je comprends pas, avec le salaire de kemba et qu'il ne joue pas 1 minutes honnêtement sportivement, il vallait bien mieux d'avoir 1 ou 2 aillier en plus
Répondre
(1) J'aime
alii
J'avais sincèrement complètement oublié qu'il était là, lui. !
Répondre
(0) J'aime
yo1935
Obradovic qui ne sait toujours pas gerer les runs des equipes adverses.
Répondre
(1) J'aime
coeursdecanard
Toujours les mêmes problèmes lors de défaites monégasques à ce niveau : arrières qui forcent leur tirs sans jeu collectif et coach qui reste bloqué dans ses rotations fermées. Quand on voit l'utilisation que fait Jasikevicius de son roster ça fait envie (et pourtant je ne suis pas fan) cf Sestina. Idem pour Bartsokas qui met Sikma dans titu face au Barça alors qu'il joue très peu de la saison, qui fait rentrer Milutinov en fin de match, qui utlise Brazdeikis etc...
Répondre
(1) J'aime
maxoule
Cornelie et Jaiteh qui ne jouent pas. On parle quand même de deux joueurs qui ont joué à très haut niveau, qui sont en pleine possession de leurs moyens et qui ont des styles de jeux très adaptés à l'euroleague. Toute la saison j'ai eu très envie de marquer ça... voilà cette fois c'est fait !
Répondre
(1) J'aime
elmagnifico
je n'ai pas compris que la coach laisse Motujinas sur le terrain, franchement il était clairement pas bon ce soir.
Répondre
(0) J'aime