« On aurait dû tuer le match en première mi-temps » : Strasbourg déçu après son revers contre Paris

Deux jours après sa qualification en finale de la Coupe de France masculine, Strasbourg retrouvait le Rhénus et la Betclic ELITE. Les Alsaciens ont longtemps mené contre Paris avant de concéder un 13-0 pour terminer la rencontre et perdre 87 à 72. De quoi provoquer la frustration de l’entraîneur Lassi Tuovi* :

« Il nous fallait encore un stop après le temps mort pour avoir la balle et finir le match, et on n’a pas pu le faire puisque Paris a enchaîné un 13-0 sur les deux dernières minutes. Parfois, le basketball est superbe comme on l’a vu les deux derniers jours et ce soir on a vu l’autre côté du basket. »

Un sentiment partagé par l’ailier-fort Léopold Cavalière :

« C’est un match qui ne fait pas forcément du bien quand tu le prends, mais qui fait très mal quand tu ne le prends pas. Et ce soir, ça fait très mal. Je pense qu’on aurait dû tuer le match en première mi-temps. On ne doit pas leur laisser l’occasion d’espérer. Et ce soir, on ne l’a pas fait. »

La faute aux arbitres ? D’abord aux joueurs

Alors que certains observateurs de la rencontre s’en sont pris aux arbitres, Lassi Tuovi a nuancé ces critiques, de même que Léopold Cavalière, auteur de 16 points et 13 rebonds pour 27 d’évaluation :

« Est-ce que je considère que l’arbitrage a pesé dans cette fin de match ? Oui. Est-ce que c’était juste ? Je ne sais pas. L’erreur a été de laisser la possibilité aux arbitres de décider du match. On doit faire en sorte qu’ils n’en aient même pas la possibilité. Ils peuvent donner 6 fautes à la fin, ce n’est pas grave si on est à +20. Mais ce soir, nous étions à +3, ils donnent énormément de lancer à la fin. »

En tout cas, le coach finlandais considère que son équipe s’est battue. Il compte désormais qu’elle récupère physiquement et qu’elle se concentre sur la rencontre à venir, à Cholet, un adversaire en pleine bourre.

« Quand tu as 27 rebonds offensifs 82 tirs sur un match, tu ne peux pas dire qu’ils n’ont pas essayé ! C’est un match dur, donc maintenant il faut vraiment qu’on récupère. On va analyser le match et se préparer au match à Cholet de ce week-end. Cholet gagne tous leurs matchs en ce moment et se rapproche du Top 8, donc il ne faut pas passer à côté de ce match. »

Entre-deux à la Meilleraie samedi à 20 heures.

*Propos retranscris sur sigstrasbourg.fr

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires