Paul Rigot, une soirée record qui tombe à pic

Crédit photo : Tuan Nguyen

Paul Rigot a réalisé son meilleur match en Betclic ELITE ce dimanche. De quoi permettre à Blois de retrouver la victoire en dominant l’Élan béarnais.

Avec 11 défaites sur les 12 derniers matches, Blois était 17e et premier relégable avant la 17e journée de Betclic ELITE. Souhaitant se sortir de cette passe difficile, le club s’est démené pour améliorer son effectif, faisant venir Robert Johnson à la place de Keandre Cook. C’est finalement l’un de ses anciens, Paul Rigot (2,01 m, 27 ans), qui s’est distingué lors de la victoire dimanche contre l’Élan béarnais (97-83). L’ailier shooteur a tout simplement battu son record de points en Betclic ELITE. Auteur de 14 points à quatre reprises, avec Monaco, Antibes, Gravelines-Dunkerque et Blois plus tôt cette saison, l’ancien pensionnaire du Pôle France a cette fois inscrit 24 points, réussissant 7 de ses 9 tentatives de tirs, dont un joli 5/6 à 3-points. Il a plus globalement égalé son record en carrière, puisqu’il s’était arrêté à un maximum de 24 points en Pro B avec Évreux contre Nantes le 29 novembre 2019.

Un effectif mieux équilibré

Robert Johnson Blois 2022-23
Robert Johnson a inscrit 14 points pour sa première avec Blois (photo : Tuan Nguyen)

Après la rencontre, le natif du Mans l’a joué humble en s’exprimant surtout au sujet de la réussite collective blésoise. « Nous avons pris confiance avec les shoots qui sont rentrés. Et tout le monde a suivi. C’est un mélange d’intensité et de confiance qui a fait que l’on a été performant », a confié Paul Rigot à La Nouvelle République. Les changements opérés par le général manager et le staff, à savoir l’arrivée de Robert Johnson (14 points à 4/6 à 3-points, 2 rebonds et 6 passes décisives pour 16 d’évaluation en 33 minutes) mais aussi de Bruno Cingala-Mata (7 points à 1/4, 5 rebonds et 5 fautes provoquées pour 8 d’évaluation en 21 minutes), semble apporter leurs fruits. « L’arrivée des deux nouveaux joueurs a apporté quelque chose, confirme Paul Rigot, qui n’oublie pas les anciens. Mais je tiens à souligner que ceux qui ne sont plus avec nous aujourd’hui étaient aussi de qualité. Je suis heureux qu’ils aient trouvé une situation qui leur convienne et qu’ils soient heureux dans leurs nouveaux clubs. Il y avait aussi en cette fin d’après-midi un petit air de nouveauté et de fraîcheur. Avant ma satisfaction personnelle, c’est la victoire qui fait vraiment plaisir et il nous la fallait. On a montré que l’on avait notre place dans ce championnat avec les ajustements qui ont été faits, à condition de garder cet état d’esprit et de tenir les matchs jusqu’au bout. On n’aura pas toujours vingt points d’avance. »

Très efficace en Pro B, le natif du Mans est monté à trois reprises en Pro A plus tôt dans sa carrière, à Monaco en 2016, Gravelines-Dunkerque en 2020 et donc cette saison avec Blois. Il espère cette fois parvenir à s’y affirmer, lui qui tourne à 5,8 points à 51,6% de réussite aux tirs, dont 53,1% à 3-points, 1,7 rebond et 0,4 passe décisive en 14 minutes. Ce match record y contribue.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires