Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Pour l’ASVEL Féminin, « pas une décision facile » de se séparer de David Gautier

LFB - Après l'annonce de la non-prolongation de l'entraîneur David Gautier en fin de saison à l'ASVEL Féminin, la présidente déléguée Marie-Sophie Obama a expliqué la décision du club auprès de L'Équipe.
Pour l’ASVEL Féminin, « pas une décision facile » de se séparer de David Gautier
Crédit photo : Antoine Bodelet

David Gautier (43 ans) ne sera pas prolongé par l’ASVEL Féminin après deux saisons en tant que coach principal, c’est désormais officiel.

« Nous avions envisagé deux dates »

Les dirigeants ont annoncé que le technicien français ayant pris les rênes en 2022 pour succéder à Pierre Vincent ne poursuivra pas l’aventure rhodanienne au-delà de cette saison. La présidente déléguée Marie-Sophie Obama a donné de plus amples explications sur cette décision auprès de L’Equipe. Elle s’explique déjà sur le timing de la décision, qui peut surprendre, alors qu’il reste toute une deuxième partie de saison à jouer.

« Nous avions envisagé deux dates pour discuter de son avenir avec David après une bonne première saison : en novembre, et à mi-saison, expose la présidente déléguée de l’ASVEL Féminin, Marie-Sophie Obama. Pour ne pas être inconfortable, et surtout ne pas le laisser dans l’incertitude quant à notre choix. On voulait s’occuper de lui avant d’entreprendre d’autres démarches avec les joueuses, le staff ou autres. On voulait voir comment ça pouvait se passer en année 2 car on sait qu’une première année, il y a l’effet fraîcheur. »

Non-prolongé à l’intersaison après avoir réalisé le doublé championnat – EuroCup Féminine, de nombreuses rumeurs de départ de David Gautier avaient alors fuité. Mais la présidente déléguée de l’ASVEL Féminin justifie cette absence de prolongation par la volonté d’observer David Gautier sur sa gestion de deux grandes compétitions : « Après le début de saison qu’il a subi, les absences, les joueuses arrivées en retard, ce n’était pas du tout le bon moment en novembre. Ensuite, avec un collectif à créer, ça n’a pas été facile. On a connu du très haut avec le Fenerbahçe, Valence, et du très bas avec Charnay ou Landerneau ».

Malgré une fin d’année 2023 beaucoup plus satisfaisante que le début de saison, notamment en EuroLeague (victoire contre Fenerbahçe et Valence), les dirigeants de l’ASVEL Féminin n’ont pas changé d’avis concernant leur choix de se séparer de David Gautier à l’issue de la saison.

« On apprécie beaucoup son travail, son engagement, la manière dont il a géré des situations compliquées sous le feu des projecteurs avec une pression plus importante que dans des clubs qui ont le privilège du temps long. Très franchement, cette décision n’a pas été facile à prendre du tout car quand on analyse, on ne reproche rien à David ! »

« Un coach plus chevronné » au niveau EuroLeague recherché

Sauf peut-être son CV. Avant l’ASVEL Féminin, il a entraîné l’UFAB 49 pendant six saisons (2016 à 2022). Il est également assistant de l’équipe de France féminine au sein du staff de Jean-Aimé Toupane. Alors quand Marie-Sophie Obama déclare auprès de L’Équipe que « nous, les dirigeants, avons envie de nous donner une chance de vivre une expérience avec un coach plus chevronné à ce niveau », on pense forcément à Miguel Mendez, actuel sélectionneur de l’Espagne, vice-championne d’Europe 2023, dont le nom était revenu avec insistance lors des rumeurs de départ de David Gautier.

« C’est aussi pour cela que l’on annonce ce choix maintenant, car le marché du basket féminin se joue dans les semaines et mois qui viennent, a ajouté la présidente déléguée de l’ASVEL Féminin. Au-delà de l’expérience recherchée, il faudra une affinité. »

L’ASVEL Féminin est donc d’ores et déjà en quête du profil idoine pour faire avancer le club sur la scène européenne. En attendant, David Gautier s’attachera à finir du mieux possible son aventure avec Lyon-Villeurbanne, en défendant son titre de champion de France et en remportant la Coupe de France.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
lou_grand
C'est Dallas à l'asvel en ce moment ! On se croirait au CSP ;-))))
Répondre
(2) J'aime
flavor_flav
parce qu'il change d'entraineur à la fin de l'année et prévienne Gautier avant pour qu'il puisse prospecter auprès des autres clubs? c'est vrai que c'est bizarre, d'habitude les clubs virent leur entraineur durant la saison, peut-être que tu préfères le "limogeage" rapide...
Répondre
(0) J'aime
zonepress
TJ il a une grosse expérience en euroleague...
Répondre
(1) J'aime
pascalbazarde
Si l'ASVEL n'existait pas, il ne faudrait pas l'inventer. Pauline Salagnac est pourtant quelqu'un de bien mais la rétribution de fin de mois lui a fait perdre tout amour propre. Quant à Obama, n'en parlons pas, elle dit ce que TP lui dit de dire.
Répondre
(0) J'aime
djo8369
Un staff féminin bien au niveau d incompétance que celui des garçons.
Répondre
(0) J'aime