Premier de sa poule, Badalone se fait sortir dès les 8e de finale par Ulm

18 matches de saison régulière puis un match sec par tour de playoffs. C’est la curieuse formule choisie par l’EuroCup pour cette saison 2021-2022. Les surprises en playoffs semblaient inévitables et le premier jour des phases finales en a réservé une grosse. Premier du groupe A, la Joventut Badalone (12 victoires et 4 défaites) s’est faite sortir à domicile par Ulm, le huitième du groupe B (7 victoires et 11 défaites).

« J’ai échoué », reconnaît le coach Carles Duran

Les Catalans n’ont pas réussir à contenir les hommes de Jaka Lakovic sur la fin rencontre (28 points encaissés lors du dernier quart-temps), l’ancien Limougeaud Semaj Christon en tête (21 points à 7/14 aux tirs, 5 rebonds, 6 passes décisives et 6 fautes provoquées pour 31 d’évaluation en 34 minutes). Après cette élimination surprise, l’entraîneur Carles Duran était abattu :

« C’était un très mauvais match de notre part. Très mauvais. Je suis tellement désolé pour nos fans. Je ne peux pas évaluer grand-chose aujourd’hui. C’est une perte difficile pour l’équipe, le club et surtout pour nos fans. Nous sommes éliminés. Nous avons eu une saison extraordinaire et nous connaissions le format (de compétition), que si nous ne gagnions pas, nous n’avancions pas (au tour prochain). Nous pourrions parler de beaucoup de choses, mais c’est une soirée difficile pour nous. Je ne pense pas que nous ayons perdu à cause de la pression. Je suis sûr que cela nous a affectés dans certains moments, mais je ne pense pas que nous ayons perdu à cause de cela. Je peux seulement dire à nos fans que je suis désolé. Je suis honnête et je suis toujours le premier qui demande aux fans de venir nous voir et de nous aider. Ils sont venus aujourd’hui et l’équipe a échoué, j’ai échoué. Les gens seront déçus, blessés, en colère… Ce n’était pas la soirée de la Joventut. Comme je l’ai dit, je suis sûr que nous devons trouver beaucoup de détails (pour expliquer cette défaite). Nous étions frustrés par nos tirs à 3-points manqués. Beaucoup de ces tirs étaient bien sélectionnés. Nous ne sommes pas souvent allés sur la ligne des lancers francs… On a pêché en défense à l’intérieur et à l’extérieur. Ce sont de petits détails, ces tirs ouverts que nous avons ratés et qu’ils ont réussi. Nous n’avions pas une grande présence dans la raquette pour provoquer plus de fautes au quatrième quart, ce qui nous a beaucoup fait mal. Ils ont marqué près de 30 points (au quatrième quart-temp) et dans le quart-temps le plus décisif, notre défense n’était pas la meilleure. »

Dans les deux autres huitièmes de finale de ce mardi, le Cediva Olimpija Ljubljana (troisième du groupe B) a battu le TT Ankara (sixième du groupe A) 93 à 80 et le BC Andorre (quatrième du groupe A) a dominé le Buducnost Podgorica (cinquième du groupe B) 74 à 64. Deux anciens pensionnaires de LNB se sont adjugés les trophées de MVP de ces rencontres : Alen Omic (15 points et 16 rebonds) en Slovénie et Clevin Hannah (21 points en 22 minutes) en Principauté.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires