Préparation : Séduisante, l’ASVEL domine l’Olympiakos

On sait cette équipe de l’ASVEL taillée pour jouer les tout premiers rôles en Jeep Élite. Mais en Euroleague ? Si ce n’est certes que de la présaison, le premier match européen des Villeurbannais ce mardi a donné des indications encourageantes sur sa capacité à bien figurer à l’échelon continental. En demi-finale du tournoi « We’re back », organisé par l’Euroleague et disputé à Valence, les joueurs de T.J. Parker ont dominé l’Olympiakos 74-57.

Au-delà du résultat, l’ASVEL a montré de jolies choses dans le jeu. D’abord une défense très intense, qui leur a permis de surmonter des premières minutes incertaines puis de prendre les devants, limitant son adversaire à 25 points à la mi-temps (32-25). Puis une volonté de partager la balle, d’être patient en attaque et de chercher à faire la différence collectivement. Une double philosophie symbolisée par la performance de Guerschon Yabusele, auteur de 4 interceptions, 6 rebonds et 6 passes décisives pour accompagner ses 4 points.

Moustapha Fall dominateur

L’ancien joueur des Celtics, qui a conclu la rencontre par un gros dunk, s’est distingué par son excellente relation avec Moustapha Fall, son compère de la raquette. L’immense pivot a lui dominé comme il sait parfois le faire. Intimidant en défense, disponible et efficace en attaque, Fall termine avec 12 points à 6/8, 5 rebonds, 1 contre et 6 fautes provoquées. Allerick Freeman a confirmé ses talents de scoreurs (14 points dont 4/6 à 3 points, en photo) alors que côté Olympiakos, Livio Jean-Charles, l’ancien de l’ASVEL, touché au biceps gauche, était laissé au repos.  

Auteurs d’un impeccable 5/5 face à des équipes hexagonales, l’ASVEL a donc attaqué la partie « Euroleague » de sa préparation estivale de la meilleure des manières. Même si, comme le rappelait Fall dans son interview d’après match, ceci « n’est qu’un tout premier match de présaison ». L’adversité devrait d’ailleurs monter d’un cran mercredi, en finale du tournoi, face au vainqueur de l’opposition entre Valence et le Bayern Munich. 

Cliquez ici pour les statistiques de la rencontre

par

Qui a écrit ce papier ?

Gaëtan Delafolie

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires