Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Recevoir la Leaders Cup, « une fierté et une récompense pour le sérieux » de Saint-Chamond

Ce week-end, le basket français a rendez-vous à Saint-Chamond pour la Leaders Cup 2023 ! Presque une consécration pour le SCBVG après un long travail de structuration ces dernières années.
Recevoir la Leaders Cup, « une fierté et une récompense pour le sérieux » de Saint-Chamond
Crédit photo : Laurent Peigue

« Mais moi, quand je jouais ici, on faisait les conférence de presse dans le réfectoire », se marre Pierre Pelos, ex-couramiaud de son état (2015/16), en quittant l’espace média de la nouvelle Aréna Saint-Étienne Métropole. Même pour les anciens, cette journée pré-Leaders Cup a l’air d’une nouveauté. « Ça me fait bizarre de me dire que je connais tout mais qu’en fait, je ne connais plus rien car tout a changé », poursuit l’intérieur burgien. Bienvenue à Saint-Chamond, en bordure de l’A47, à quelques encablures de Saint-Étienne, où une immense soucoupe blanche émerge au fond d’une zone commerciale sans attrait mais au charme rehaussé par les présences environnantes des collines ensoleillées du Pilat. Après le cadre féérique de Mickey, Saint-Chamond n’a de toute façon pas poussé l’argument du glamour de la vallée du Gier pour obtenir l’organisation face à Nancy mais a plutôt mis en exergue ses installations flambant neuves en exergue, un superbe écrin de 4 200 places disposant de toutes les commodités nécessaires pour un club de basket (annexe d’entraînement, salle de musculation, bain chaud et froid, bureaux administratifs, espace de réception des partenaires, etc).

« Cela crédibilise le projet de Saint-Étienne Métropole »

Ainsi, pendant trois jours, la petite commune dans la Loire sera l’épicentre du basket français. « All eyes on Saint-Chamond », s’époumone d’ailleurs la Ligue Nationale de Basket. De quoi créer un petit engouement local, au coeur d’un département qui vit pour le basket. « Les gens en parlent », acquiesce Alain Thinet, le coach de l’équipe locale. « Beaucoup ne connaissent pas exactement la compétition mais rien que le fait de savoir que Wemby sera là, ça fait parler, le fait d’accueillir des équipes comme l’ASVEL et Monaco aussi. »

Saint-Chamond en 2014/15, version Nationale 1, dans l’étroitesse de la Halle Boulloche (photo : Sébastien Grasset)

Saint-Chamond au cœur de toutes les attentions, une perspective qui paraissait d’ailleurs bien improbable il y a onze ans, lorsque le SCBVG officiait dans l’anonymat de la Nationale 2, ou même il y a trois années, lorsque la désuète Halle Boulloche (1 100 places), « la petite salle du collège là-bas en haut » dixit Pelos, était le théâtre des rencontres du club. La consécration d’un long de travail de structuration en parallèle des résultats sportifs, souvent au-delà des attentes comme la saison dernière où l’équipe d’Alain Thinet a raté la montée en Betclic ÉLITE à cause du panier-average contre Nancy. « Recevoir la Leaders Cup est une fierté pour le club », indique le coach.  » C’est surtout une reconnaissance du sérieux du club, qui n’a pas brûlé les étapes, qui est toujours propre sur lui. C’est l’une des premières fois qu’une équipe de Pro B en est l’hôte (après Mulhouse, lors de la Semaine des As 2004, ndlr). Même si la salle aurait mérité d’avoir 5 000 personnes, cela crédibilise le projet de Saint-Étienne Métropole, qui n’était pas gagné d’avance, lorsqu’on se rappelle aussi déjà que l’équipe de France féminine y a joué récemment devant une super ambiance. Ce week-end, il y a aura encore du monde. C’est une réussite pour le SCBVG et les politiques. Maintenant, tout le monde se rend compte que c’était un outil indispensable pour le basket dans la Loire. Recevoir la Leaders Cup, c’est la cerise sur le gâteau, vraiment quelque chose de spécial. Moi, le premier, je suis comme un gamin (il sourit). » Parole de doyen (69 ans) de la LNB…

À Saint-Chamond,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion