Revirement de situation : Allan Dokossi va rester à Fos-Provence

Crédit photo : Sébastien Grasset

Alors qu'un accord avec l'Élan Béarnais avait été trouvé, Allan Dokossi évoluera finalement toujours sous les couleurs de Fos-Provence à la rentrée. L'incertitude sur la survie du club palois a rendu le transfert impossible.

Pour l’instant, il est seulement l’heure de s’interroger sur la survie de l’Élan Béarnais dans le monde professionnel. Mais si Pau-Lacq-Orthez venait à finalement être épargné d’une rétrogradation par la DNCCG, il sera alors temps de s’inquiéter sur la saison 2022/23 de l’EBPLO. Car, forcément, avec toutes les incertitudes enveloppant l’avenir du club pyrénéen, toutes leurs cibles prioritaires choisissent finalement de voguer vers d’autres cieux, comme John Roberson, parti en Turquie.

Pire, la situation actuelle de l’Élan Béarnais a également remis en cause les accords déjà noués avec certains joueurs, surtout dans un cas comme celui-ci où il fallait s’acquitter d’un buy-out. Ainsi, annoncé à Pau depuis un bon mois, le poste 3-4 Allan Dokossi (2,03 m, 22 ans) n’ira finalement pas découvrir le Palais des Sports. S’il avait initialement fait ses adieux à Fos-Provence sur ses réseaux sociaux, il a finalement supprimé son message. Pour une bonne raison : selon nos informations, l’international centrafricain sera toujours un BYer à la rentrée ! Il honorera sa dernière année de contrat, avec une augmentation substantielle par rapport aux termes initiaux de son engagement puisque Fos le rémunèrera à la hauteur de ce qu’il était censé percevoir à Pau.

Peut-être pas la meilleure nouvelle pour l’évolution de sa carrière, lui qui avait envie de faire un pas en avant après avoir largement contribué au maintien méridional (7,9 points à 54%, 6,6 rebonds, 1,4 interception et 1 passe décisive pour 12 d’évaluation en 23 minutes de moyenne), mais certainement la meilleure nouvelle possible pour Fos-Provence, qui va pouvoir continuer à bénéficier de la progression exponentielle de son jeune protégé. Ainsi, il y a deux ans, cantonné à des déplacements en mini-bus pour affronter Aubagne ou Vaulx-en-Velin avec la réserve de Fos-sur-Mer en Nationale 3, il n’arrivait pas à gratter du temps de jeu en Pro B et avait dû être doté d’une licence ASP à Avignon (NM1) pour la saison 2020/21. L’USAP n’a finalement pu profiter de la pépite de Bangui qu’à deux reprises, le temps que Rémi Giuitta se rende compte, pendant les phases finales de la Leaders Cup Pro B (18,3 points, 8,7 rebonds et 3,4 interceptions pour 25 d’évaluation), de son nouveau statut d’indispensable.

Certes irrégulier pour sa première saison en Betclic ÉLITE, l’enfant de Clichy-sous-Bois a tout de même été capital dans le sauvetage fosséen grâce à ses immenses qualités athlétiques, son envergure hors du commun, son sens du rebond et son intensité. Surtout, il restait sur une excellente dynamique à la fin de l’hiver avant de se fracturer le doigt : 20 points et 12 rebonds contre… l’Élan Béarnais, 9 points et 9 rebonds à Orléans, 14 points et 11 rebonds face à Strasbourg. Beaucoup plus responsabilisé que prévu à cause de l’avalanche de blessures ayant déferlé sur Parsemain, Allan Dokossi devrait cette fois être la pierre centrale de l’effectif de Rémy Valin, un leader en puissance. Ses progrès et son potentiel difficilement définissable, lui qui n’a commencé le basket qu’à l’âge de 15 ans, en font désormais un joueur autour duquel on peut bâtir un effectif. Et envisager l’avenir plus sereinement. Pas du luxe lorsqu’on s’apprête à aborder sa deuxième saison en Betclic ÉLITE, traditionnellement la plus difficile, sans son homme à tout faire…

L’effectif de Fos-Provence :

  • Stephen Brown – Milan Barbitch
  • Gabe DeVoe – Dylan Affo Mama – Jordan Degré
  • Allan Dokossi – Johan Passave-Ducteil

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires