Roanne : La gestion des fins de matches fait tâche

Comme deux semaines plus tôt face à la press’ tout terrain de Dijon en fin de rencontre, la Chorale de Roanne s’est écroulée en fin de match face à Nanterre samedi soir. Les Ligériens menaient 84-69 à moins de 8 minutes de la fin avant d’enchaîner les mauvaises attaques face à des Franciliens qui avaient clairement haussé le ton physiquement. S’en sont suivies de multiples contre-attaques pour les visiteurs qui sont passés devant et l’ont emporté 98 à 91.

L’inexpérience de Loren Jackson

Si deux coups de sifflet ont profondément agacé l’entraîneur vaincu du soir, Jean-Denys Choulet, ce dernier a surtout fustigé « le manque d’organisation offensive dans le money-time, quand il faut avoir un meneur de jeu qui met les gens en place ». Le meneur rookie Loren Jackson (10 points à 1/9 aux tirs, 8 passes décisives, 3 balles perdues et 8 fautes provoquées pour 10 d’évaluation en 30 minutes), incapable de stopper la dynamique adverse en faisant jouer son équipe sur de longues possessions, était clairement visé. « Ca fait deux/trois matches qu’on ne fait que des drives », a regretté le coach.

« La dernière fois, j’avais dit que je mettrais Clément Cavallo à la mène. Mais il ne peut pas tout faire Clément. Ce (samedi) soir il a été encore remarquable d’intensité, de don de son corps, de soi… Tout le monde fait des erreurs, les coaches, les joueurs, mais être incapable de mettre quoi que ce soit en place pendant 3-4 minutes ce n’est pas normal (il répète). »

Au classement, Roanne (10 victoires, 14 défaites) est désormais aussi proche de la zone de relégation (7 victoires et 16 défaites pour Champagne Basket) que de la zone des playoffs (13 victoires et 10 défaites pour Nanterre).

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires