Samir Gbetkom passe de l’Élan Chalon au Champagne Basket

Crédit photo : Antoine Bodelet

En mal de temps de jeu à l’Élan Chalon, Samir Gbetkom rejoint un autre poids lourds de la Pro B : le Champagne Basket.

Utilisé seulement 2 minutes sur le dernier match et 11 en moyenne, Samir Gbetkom (1,91 m, 24 ans) va se relancer au Champagne Basket selon nos informations. L’Élan Chalon a consenti à le libérer même si le combo-guard (arrière/meneur) franco-camérounais rejoint un concurrent direct pour la montée en Betclic ELITE. L’équipe de Thomas Andrieux, sixième avec 8 victoires en 13 matches, souhaitait se renforcer sur la ligne arrière suite aux multiples blessures de Mathis Keita. Après avoir ciblé Rudy Demahis-Ballou, le club marnais a finalement trouvé un accord avec l’international camerounais.

34 points en playoffs contre Saint-Quentin au printemps 2022

Arrivé l’été dernier pour deux ans à Chalon après avoir explosé à Vichy-Clermont sur les deux saisons précédentes, Samir Gbetkom était attendu comme un joueur majeur. Mais avec la présence d’un meneur/arrière étasunien (Tayler Persons puis Galen Robinson Jr.) et d’Antoine Eïto sur le même poste, il n’a eu droit qu’à un rôle limité. Ainsi, cet arrière très intense et fort défenseur n’a tourné qu’à 2,5 points à 28,1% de réussite aux tirs (dont 7,1% à 3-points), 1,3 passe décisive et 0,7 rebond pour 1,2 dévaluation en 11 minutes. Des chiffres bien loin de ses productions à la JAVCM en 2021-2022 (10,6 points à 42,3%, 2,2 rebonds et 2,5 passes décisives pour 9,3 d’évaluation en 22 minutes) – encore plus de la fin de saison (18,4 points de moyenne en playoffs d’accession, dont une pointe à 34 unités en quarts de finale contre Saint-Quentin) – qui lui avaient permis d’obtenir un très beau contrat dans la maison bourguignonne, en plus d’offres à l’étage supérieur.

« Samir n’a malheureusement pas réussi à s’imposer au sein d’un groupe élargi et concurrentiel sur son poste de jeu », a déclaré Rémy Delpon, le directeur général de l’Élan Chalon. « Depuis quelques semaines, il nous avait fait part de son mal-être et de sa volonté de rebondir ailleurs, volonté à laquelle nous avons accédé même s’il n’est jamais agréable de se séparer d’une personne irréprochable en terme de travail et extrêmement attachante sur le plan humain. Il nous a donc semblé légitime de répondre favorablement à son désir, même si nous savons qu’il ira renforcer un concurrent ! C’est malheureusement ainsi mais nous sommes heureux d’avoir trouvé une issue favorable à une situation qui ne pouvait rester plus longtemps en l’état ».

Joueur à l’état d’esprit très apprécié, l’ancien espoir de Nancy et Le Portel aura sans doute à cœur de briller pour le prochain match entre sa nouvelle équipe, Champagne Basket, et son ancienne, l’Élan Chalon, le 27 janvier prochain.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires