Strasbourg : Pour gagner à Pau, Vincent Collet espère que la SIG aura moins de temps faibles

Avec 10 victoires et 7 défaites, Strasbourg (4e) n’est qu’à une victoire du 2e de Jeep ELITE, l’Elan Béarnais. Gagner sur place ce samedi pour la 18e journée de championnat serait donc une très bonne opération pour la SIG. Cependant, la dynamique n’est clairement pas en faveur des Alsaciens, qui ont encore livré une triste deuxième mi-temps mardi pour s’incliner à Patras en Ligue des Champions. La faute encore une fois à un temps faible trop long et trop fort.

« Même contre Bourg (victoire 76-71 samedi dernier), ce qui est frappant c’est l’inconstance et surtout le fait que nos périodes faibles soient très très faibles, a commenté l’entraîneur Vincent Collet sur le site Internet du club. On n’arrive pas à minimiser nos temps faibles. Ils existent toujours, même quand tu gagnes et que tu es dans une bonne dynamique. Mais nous, la vraie difficulté, c’est que ce sont plus que des temps faibles. Parfois ce sont des effondrements ! Il faut qu’on arrive à stabiliser davantage notre jeu mais il ne faut pas non plus se fustiger. C’est facile de dire on joue mal. Mais concrètement ça veut dire quoi ? On a des passages où on joue bien mais très clairement ça ne suffit pas du tout. Il faut avoir ces passages, et, lorsque ça va moins bien, il ne faut pas que toute parte à vau-l’eau. On doit être capable de défendre encore un peu mieux, à être encore plus vigilant sur les erreurs de jeu. »

Doté d’un fort collectif, l’EBPLO est très difficile à prendre au Palais des Sports cette saison.

« C’est que c’est une équipe qui vit bien, ajoute Vincent Collet. Il faudra afficher un visage conquérant parce que sinon ils seront durs à prendre. Ils ont un vrai cœur d’équipe. »

Entre-deux à 18h30.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires