Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Tuomas Iisalo : « Ça aide d’avoir six vainqueurs de la Champions League »

Leaders Cup - Après le premier trophée de l'histoire du Paris Basketball, Tuomas Iisalo a partagé sa réaction en conférence de presse.
Tuomas Iisalo : « Ça aide d’avoir six vainqueurs de la Champions League »

Tuomas Iisalo a offert à Paris le premier trophée de son histoire

Crédit photo : Lilian Bordron

Tuomas Iisalo : « Cette finale était bien le match le plus difficile du week-end. On savait que ce serait le cas après avoir joué deux fois à 21h. Mais on se prépare pour cela depuis le mois d’août et on s’est appuyé là-dessus. Mes joueurs savent quoi faire quand les situations difficiles. Elles nous permettent de nous donner le meilleur de nous-mêmes, à l’image de ce quatrième quart-temps qui a été notre meilleur quart-temps décisif. À un moment donné, c’était compliqué de nous voir gagner. Nanterre a signé un tournoi incroyable, une énorme finale et il faudra que je regarde la vidéo pour voir comment nous sommes restés dans le coup. Tout semblait aller contre nous. Notre devise est de toujours trouver un moyen de gagner. C’est ce que les gars ont fait, je ne pourrais pas être plus fier d’eux.

C’est le premier trophée de l’histoire du club. Je suis incroyablement heureux pour tous les gens qui sont au club depuis le début. Nous sommes très chanceux de pouvoir être en mesure de vivre des moments qui résultent d’un travail entrepris depuis de longues années par certains, comme Eric Schwartz et David Kahn. Je pense à tous les salariés du club, à mon coaching staff qui m’a envoyé les derniers clips vidéos sur Nanterre à 4h du matin.

LIRE AUSSI,
LE RÉSUMÉ DE LA FINALE

On répète depuis le mois d’août à quel point il est difficile de gagner quelque chose. Le basket est fait de gens extrêmement compétitifs qui font tout ce qu’ils peuvent pour remporter des trophées. Il faut savoir se différencier des autres équipes et ça demande tellement de travail. De ce point de vue, ça aide d’avoir six vainqueurs de la BCL et le coaching staff car ils comprennent… Il est très difficile de décrire le sentiment qui s’empare de vous au buzzer final. Personne ne pourra nous le retirer. Le premier trophée dans l’histoire du club, c’est unique.

Un trophée vient valider tout le boulot entrepris et ce sentiment vous donne envie de travailler encore plus. Cela vous prouve que cela valait le coup. Évidemment, nous sommes toujours au milieu de la saison mais c’est la première compétition terminée et on la gagne. C’est unique. »

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
flavor_flav
pour être aussi heureux d'avoir gagné la Leader's Cup, il ne doit pas lire Bebasket et les commentaires de "Grumpy" naysmith... ou alors il est comme nous, il s'en fout! Bravo à eux, les Playoffs vont être passionnants!
Répondre
(1) J'aime
lulutoutvert
oui, si les clubs classés de 5 à 8 poussent les "cadors" dans les cordes et ne cèdent pas trop vite
Répondre
(0) J'aime
michel_jeune
Heu non, Monaco va les jouer sérieusement (contrairement à la Leaders Cup dont les joueurs se foutaient) et ils vont tout défoncer.
Répondre
(1) J'aime
derniermot
Ca aide et ça rend le projet sportif un peu débile de dépouiller son ancien club. Joe la classe
Répondre
(0) J'aime