[Vidéo] Pascal Donnadieu fait le point sur la saison de Nanterre

Régulièrement en saison, l’entraîneur de Nanterre Pascal Donnadieu fait des points vidéos pour s’exprimer sur l’exercice en cours. Après un superbe début d’année 2022 et une remontée express au classement de la Betclic ELITE, l’équipe des Hauts-de-Seine cale un petit peu. Il faut dire que les Franciliens sont « contrariés par plein de petites blessures ». Outre les pépins physiques de Jeremy Senglin (problèmes musculaires) et Nick Johnson, il y a l’absence longue durée de Lucas Dussoulier (victime d’une fracture de la main). « Il a un rendez-vous le 21 (mars), dès qu’il sera opérationnel on essayera de le mettre le plus tôt possible sur le terrain », annonce son coach. Avec un effectif un peu court au niveau professionnel, Nanterre se retrouve à vivre des semaines d’entraînement en nombre limité, d’autant plus que son équipe espoir ne dispose pas encore de joueurs proches du niveau professionnel. Les blessures posent ainsi soucis sur la progression du collectif.

« La qualité des entraînements s’en ressent. On ne peut pas travailler comme on aimerait travailler. […] C’est extrêmement compliqué de s’entraîner, même pour faire du 5 contre 5. Ca nous perturbe parce qu’on était sur une bonne dynamique de travail. »

En cela, l’arrivée du poste 4-3 Vyacheslav Bobrov (2,03 m, 29 ans) densifie le groupe. « C’était la fin du mercato et justement on avait un effectif trop léger et on a eu l’opportunité de le prendre. » L’assistant de l’équipe de France masculine donne également une dimension humanitaire à cette signature.

« Au-delà de la situation sportive, par rapport à ce qu’il se passe en Ukraine, quitte à prendre un joueur, autant rendre service à quelqu’un et faire en sorte que lui et sa petite famille puisse être à l’abri. C’est un geste humanitaire et sportif bien évidemment. »

Huitième au classement avec 11 victoires en 21 matches, Nanterre reçoit Cholet ce samedi pour la 23e journée de Betclic ELITE.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires