Vincent Collet : « On sait d’où on vient »

Samedi soir, la SIG Strasbourg a battu le Limoges CSP. Les Alsaciens ont réalisé une grosse première mi-temps (44-28) et ont résisté au retour des Limougeauds après la pause, en s’appuyant sur leur défense. De quoi réjouir Vincent Collet, l’entraîneur de la SIG, qui a apprécié l’état d’esprit et le combat mené par son groupe tout le long.

« On a fait une très belle première mi-temps, presque au-delà de ce que je pouvais espérer. Défensivement on était très présent. L’objectif était de bloquer leur jeu de passe. On voulait limiter leur rythme, on a réussi à la faire 20 minutes même si c’est resté encore très correct. En revanche offensivement on a clairement levé le pied en deuxième mi-temps, ce qui a permis à Limoges de se rapprocher. Mais ce qui me fait le plus plaisir c’est qu’on a trouvé des ressources avec le courage et le cœur pour malgré tout conserver le gain du match. Ça aurait été un crève-cœur de ne pas aller au bout par rapport à l’ensemble de la prestation. On a retrouvé un état d’esprit qui est digne de la Leaders Cup : du courage, de l’investissement, de l’engagement et du sens collectif. Même les souffrances qu’on a connues ces dernières semaines participent à la réaction qu’on a vu ces deux jours. On sait d’où on vient ! On a morflé mais ce soir on a joué avec notre cœur, notre intelligence et je suis content. »

Place à la finale désormais, contre la JL Bourg.

« Il reste un match qui va être plus dur que les deux précédents car on a lâché de l’énergie, on a une rotation limitée et demain il faudra refaire pareil face à une équipe de Bourg que j’ai trouvé très conquérante. Ils sont en finale en éliminant l’ASVEL quand même ! On sent qu’ils sont prêts ! »

Entre-deux à 17 heures.

*propos retranscris sur sigstrasbourg.fr

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires