16 victoires sur les 18 derniers matchs pour Rouen : « Ça ne sert à rien de nous enflammer car pour le moment, on n’a rien gagné »

Une finale de Leaders Cup perdue de peu contre Roanne, une demi-finale de Coupe de France masculine au milieu des équipes de Jeep ELITE… Rouen réalise une belle saison 2018/19 car, en championnat, l’équipe compte 22 victoires après 31 matchs. Le RMB a le même bilan qu’Orléans et Vichy-Clermont, à 1 victoire du leader roannais. Pour autant, le vétéran Jessie Begarin (31 ans), interrogé par Paris-Normandie, ne veut pas se voir trop beau.

« Nous avons retenu la leçon après les défaites qui ont suivi quelques grands matches que nous avons fait. Le coach martèle souvent ce message : « Les grands victoires sont le tombeau des petites équipes ». On est une équipe humble, ça ne sert à rien de nous enflammer car pour le moment, on n’a rien gagné. On est arrivé en finale de la Leaders Cup. Les gens en ont beaucoup parlé et finalement, on n’a pas gagné. On a aussi fait toute une histoire de notre demi-finale en Coupe de France. C’était normal mais à l’arrivée, il n’y a rien eu. Là, on est deuxième mais si on joue les playoffs sans aller au bout, une fois de plus, il n’y aura rien. »

Pour rester dans le groupe de tête, Rouen devra garder sa valeur travail et son état d’esprit. Car dimanche, à l’extérieur, le voisin caennais voudra absolument l’emporter pour garder un espoir de maintien. « Si on ne reste pas concentré, si on bifurque, ça risque de faire mal. Il faut garder cet esprit de chasseur », prévient Jessie Begarin.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires