À Bologne, le message fort de l’AS Monaco

Crédit photo : EuroLeague

Pour son entrée en lice en EuroLeague, l'AS Monaco s'est largement imposée sur le parquet de la Virtus Bologne (66-83). Mike James a livré un véritable récital en terre italienne.

Privée de son meneur star Milos Teodosic, la Virtus Bologne s’est inclinée face à l’AS Monaco ce vendredi. Guidée par un Mike James exceptionnel, la Roca Team a idéalement débuté sa campagne d’EuroLeague en s’imposant largement en terre italienne (66-83).

Mike James porte la Roca Team en terre italienne

Dès le début du match, les Monégasques subissaient l’impact de Mam Jaiteh à l’intérieur (9 points et 3 rebonds). Le pivot tricolore s’imposait dans la raquette monégasque. Sous l’impulsion d’un Mike James irrésistible (26 points, 3 rebonds et 6 passes), la Roca Team restait au contact des Italiens dans ces premières minutes. A l’issue d’un premier quart-temps de très haute intensité, le score était de parité (18-18). L’AS Monaco débutait fort ce deuxième quart temps et creusait l’écart (23-32, 14′) dans le sillage d’un très bon Elie Okobo (13 points). Les hommes de Sergio Scariolo laissaient passer l’orage et portés par le duo Jordan Mickey (14 points) – Iffe Lundberg (12 points), comblaient peu à peu l’écart (32-36, 17′). Le temps-mort demandé par Sasa Obradovic était bénéfique pour les Monégasques qui reprenaient leur marche en avant dans cette première mi-temps. Dominateur dans la peinture, Donatas Motiejunas (8 points) permettait aux siens de reprendre l’avantage juste avant la pause (34-40, 20′).

Les protégés de Sasa Obradovic revenaient sur le parquet avec les mêmes intentions. Sur un nuage, le tandem Mike James – Okobo continuait son festival offensif et permettait à l’AS Monaco de reprendre ses distances (39-47, 23′). Dans une ambiance de folie, les Monégasques jouaient comme dans un rêve et l’écart ne cessait de grimper. A dix minutes du terme, la Roca Team comptait 18 longueurs d’avance (45-63, 30′). Malgré une panne d’adresse et la légère réaction italienne au début du dernier quart-temps, les Monégasques continuaient sur leur lancée. Au terme d’un match maîtrisé de bout en bout, l’AS Monaco s’imposait largement en terre italienne (66-83). Soit un avertissement sérieux envoyé au reste de la concurrence : il faudra continuer à compter sur la Roca Team cette saison !

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Avec ce large succès en EuroLeague, Monaco pourra aborder sereinement la réception du BCM Gravelines-Dunkerque ce dimanche pour le compte de la 4e journée de Betclic ÉLITE.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Dimitri VOITURIN

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires