A Bourg, la laborieuse saison 2021-2022 va entraîner du changement

La défaite à Orléans dimanche, après avoir mené de 32 points, sera-t-elle la goutte d’eau qui va faire déborder le vase ? Légitimement, la JL Bourg avait fondé de grands espoirs sur cette saison 2021-2022. Avec l’arrivée d’un nouvel entraîneur de renom, Laurent Legname, qui avait fait ses preuves à Hyères-Toulon et Dijon, le club bressan devait monter en puissance. Mais l’heure du bilan a presque sonné dès la fin avril. Après avoir manqué les playoffs de l’EuroCup, la Jeunesse laïque devrait également manquer ceux de Betclic ELITE.

Le constat d’échec cuisant a déjà été réalisé depuis de nombreuses semaines dans l’Ain. Au point que le président Julien Desbottes a déjà prévu de modifier l’organigramme de son club. Vu régulièrement dans le travées d’Ekinox depuis son départ du Zalgiris Kaunas, François Lamy, ancien agent puis conseiller du président de l’ASVEL Tony Parker, va devenir conseiller de Frédéric Sarre, le directeur sportif, jusqu’au départ à la retraite de ce dernier, en octobre 2023, avant de potentiellement prendre son poste dans la foulée nous a-t-on confirmé ce lundi. François Lamy lui même l’a reconnu dans les colonnes du Progrès ce mardi.


François Lamy dans les travées de l’Astroballe du temps où il travaillait à l’ASVEL (photo : Sébastien Grasset)

Un poker menteur à venir entre la JL Bourg et Laurent Legname

Restera à régler l’épineuse question du futur coach. La greffe avec Laurent Legname n’a pas prise mais le technicien varois dispose encore de deux belles années de contrat. La séparation semble inévitable entre les deux parties sauf qu’un accord doit être trouvé. Un jeu de poker menteur va s’engager avec lui concernant l’avenir. Pour le club bressan, l’idéal serait que l’ancien shooteur dispose d’une offre ailleurs, comme en Espagne, un championnat où il rêverait d’exercer son métier. Mais le camp de Laurent Legname va logiquement assurer qu’aucune offre concrète ne lui a été faite, afin de récupérer une bonne partie du salaire prévu. D’intenses semaines de négociations s’annoncent même si Julien Desbottes, dont la parole a été rare dernièrement, affirme dans Le Progrès qu’à ce stade rien est tranché. Sans doute là-aussi pour ne pas faire d’impair en vue des négociations à venir :

« Il faut trouver une voie commune, ce qui n’est pas le cas aujourd’hui. C’est une évidence, mais pas au point de faire exploser le club. Est-ce que cette voie (celle de Laurent Legname, NDLR) peut encore nous faire franchir un palier ? La question est là. Je devrai garder ma lucidité au moment de faire le diagnostic. »

Quant au remplaçant potentiel de Laurent Legname, il est question depuis des semaines de Frédéric Fauthoux, l’actuel assistant-coach de T.J. Parker à l’ASVEL. Mais Le Progrès dément cette information dans son article du jour.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires