A.J. Slaughter – Rudy Gobert : les retrouvailles, dix ans après

Crédit photo : Sébastien Meunier

Coéquipiers en 2012/13 à Cholet Basket, A.J. Slaughter et Rudy Gobert vont s'affronter en demi-finale de l'EuroBasket ce vendredi.

Le 29 juillet 2012, Cholet annonce la signature d’un Américain alors inconnu en France : passé par Biella et Mons-Hainaut, A.J. Slaughter débarquait dans les Mauges afin de remplacer DeMarcus Nelson. Un pari gagnant de Jean-Manuel Sousa puisque le joueur se lancera alors sur les rails d’une carrière intéressante, All-Star et champion de France, désormais joueur clef d’une solide équipe de Liga Endesa.

Avec Cholet, l’international polonais (qui n’avait pas encore la nationalité à ce moment-là) découvrit la Pro A dans une équipe de milieu de tableau, tournant à 13,5 points à 52% et 3,9 rebonds. Surtout, il évolua cette saison-là aux côtés de Rudy Gobert, alors lancé dans sa dernière saison européenne avant la draft. À l’époque âgé de 20 ans, le Picard avait cumulé 8,4 points à 74%, 5,4 rebonds et 1,9 rebond de moyenne.

S’ils s’étaient déjà croisés lors de la phase de poules de l’EuroBasket 2015 (victoire 69-66 des Bleus à Montpellier), les deux amis vont se retrouver cet après-midi sur le parquet de la Mercedes-Benz Arena de Berlin. Leur dernière rencontre en commun (le 30 avril 2013 à Dijon) avait un fort enjeu : le vainqueur se qualifiait pour les playoffs. Mais presque dix ans après, celle-ci est évidemment incomparable…

Le 13 avril 2013, en ajoutant Moustapha Fall côté poitevin, ils sont 3 demi-finalistes de l’Euro présents sur le parquet des Arènes de Poitiers (photo : Sébastien Meunier)

Rudy Gobert : « A.J. est un mec que j’ai toujours apprécié. C’est une super personne et ça me fait plaisir de le voir évoluer à ce niveau. C’est vrai que ça fait bizarre de se dire que cela fait déjà dix ans qu’on était dans la même équipe à Cholet (il sourit). C’est un plaisir, je suis content pour lui et ça va être marrant de se retrouver sur le même terrain, mais dans des équipes différentes dix ans après. »

A.J. Slaughter : « Je me rappelle très bien de mon époque choletaise avec un tout jeune Rudy Gobert ! On a beaucoup de bons souvenirs ensemble. On est des vieux amis maintenant, ça va être sympa de s’affronter. Je lui ai dit à l’hôtel à quel point j’étais fier de sa réussite et de tout ce qu’il avait accompli au cours de sa carrière. Est-ce qu’il a changé depuis ? Il est plus costaud, beaucoup plus costaud (il rit). Mais pour moi, il est toujours ce bon vieux Rudy ! »

À Berlin,

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires