Alexandre Ménard remplace Nikola Antic au poste d’entraîneur de Boulazac

Malgré le contexte de la lourde défaite de Boulazac contre Saint-Quentin (62-83) mardi soir, avec une ligne arrière absente, le Boulazac Basket Dordogne a décidé de tenter de stopper l’hémorragie en changeant de coach. Nikola Antic, arrivé l’an passé pour lancer un nouveau projet sur au moins deux ans (la durée de son contrat), a été remplacé par Alexandre Menard (46 ans). Le coach débarqué par Rouen il y a quelques semaines rebondit dans un autre club de Pro B.

Longtemps sous contrat au Mans Sarthe Basket, surtout comme assistant puis comme coach principal, le Choletais de naissance s’est ensuite établi au Rouen Métropole Basket, club qu’il a mené jusqu’aux finales des playoffs d’accession en 2019. Mais le RMB s’est délité au fur et à mesure des années, encore plus cette année avec le départ de l’emblématique Michel Veyronnet, et les conditions de travail y sont devenus difficiles.

A Boulazac, il aura à charge de faire d’inverser une dynamique bien négative. A 10 journées de la fin de la saison régulière, le BBD compte 10 victoires, soit 2 de moins que le premier « playoffable », Saint-Vallier, et 2 de plus que Denain, le premier relégable. Alexandre Menard n’aura pas l’opportunité de faire modifier l’effectif puisque le club périgourdin ne peut engager qu’un renfort, après avoir qualifié 15 joueurs différents cette saison. Grâce à l’aide des directeurs sportifs que sont Claude Bergeaud et Jérémy Sarre, il va sans doute se positionner sur un meneur alors que Nic Moore et Vytenis Cizauskas sont à l’infirmerie.

Avec ou sans renfort, Alexandre Ménard – dont la place est assurée pour cette fin de saison – a un peu plus d’une semaine pour préparer son premier match, face au SLUC Nancy.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires