ASVEL : « Les playoffs ? Cela ne coûte rien d’y croire » selon Tony Parker

Jeudi soir, l’ASVEL a signé sa huitième victoire en s’imposant 92 à 88 contre le BC Khimki Region, pour la 16e journée de l’EuroLeague. Une victoire qui leur permet d’équilibrer leur bilan et ainsi de se retrouver au niveau du top 8. Si bien que les dirigeants rhodaniens se mettent à rêver de playoffs. Tony Parker, de retour à l’Astroballe pour l’occasion, n’a pas fait dans la langue de bois après la rencontre.

« Cette équipe me surprend de moins en moins, défensivement on tient et athlétiquement on est costauds, le jeu de l’EuroLeague avec des picks and rolls et des switches (défensifs) correspond bien à notre défense, a-t-il commenté dans L’Equipe. Mais huit victoires à Noël, je ne l’aurais pas cru. Je comprends le discours du coach par rapport au niveau de l’EuroLeague, mais il faut qu’il soit positif aussi. On peut commencer à rêver de playoffs, il faut y croire, et cela commence avec nous (les dirigeants, le staff). On a prouvé des choses, ce n’est pas facile de mener de + 20 contre Khimki comme on l’a fait ce (jeudi) soir. »

Un discours qu’il a poursuivi dans Le Progrès.

« Si on ne le fait pas, ce ne sera pas la fin du monde, parce que ce n’était pas nos objectifs dès la première année. Mais maintenant qu’on est là, il faut continuer. Maintenant, les équipes savent que ça va être difficile à l’Astroballe et (Adreian) Payne change tout. Quand il est sur le terrain, nos adversaires sont obligés de sortir et cela crée des opportunités pour nos extérieurs. »

Pour l’entraîneur Zvezdan Mitrovic en revanche, les déclarations ne varient pas : l’objectif, c’est le prochain match.

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires