De -32 à la victoire, Germain Castano (Orléans) « n’a jamais vécu ça »

Mené 57 à 25 peu avant la mi-temps, Orléans était à -32 ce dimanche face à la JL Bourg. Mais un peu plus de 20 minutes plus tard, l’OLB s’est imposé 84-82. Un retournement de situation exceptionnel. Après la rencontre, l’entraîneur Germain Castano était presque sous le choc :

« C’est juste incroyable, reconnaît-il au micro de France Bleu Orléans. Ça fait 19 ans que je fais ce métier. C’est la première fois que ça m’arrive. Je suis revenu. J’ai eu la chance dans ma carrière sur certains matchs, de revenir sur des trucs de fou, même avec Orléans, mais je n’ai jamais vécu ça.  Quand les arbitres vont regarder la vidéo, tu te revois déjà à Boulogne Levallois, et tu dis non, ça va tomber du bon côté. J’avais de bonnes sensations parce que j’ai vu Emanuel Terry toucher la balle bien avant que ça sonne. Et ça fait un bien fou. Après, dans le vestiaire j’ai aussi dit à mes joueurs que j’avais envie de les insulter. Je ne vais pas le faire parce que je ne vais retenir que la deuxième mi-temps. Mais la première est scandaleuse, dans l’intention, parce que nous on est censés être en mission. Mais là c’était la grande vadrouille ! Et puis en deuxième mi temps, ben voilà, on change un peu de défense, on les fait tituber un peu, on fait des choses et ça nous réussit. Et puis après, la salle se met avec nous et il se passe un scénario extraordinaire. Enfin ! Parce ce qu’on a eu beaucoup beaucoup de malchance cette année. Enfin, on a un scénario qui nous rend dingue, qu’on est allés chercher, que les joueurs sont allés chercher. Nous, on a fait quelque chose qui a bien réussi, certes, mais le vrai mérite, ça a été aux joueurs et c’est un beau cadeau qu’ils ont fait. »

Orléans compte désormais 10 victoires en 29 matches. Pour le maintien, rien est fait. Fos, le premier relégable, a gagné à 9 reprises en 31 rencontres. Prochain match ce mercredi contre Strasbourg.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires