Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Des Rolling Stones à Yves Duteil, Germain Castano (Orléans) « choqué » par l’attitude de ses joueurs contre Évreux

Pro B - Battu toute fin décembre à domicile, devant près de 10 000 personnes par l'ALM Évreux (70-81), Orléans a terminé son année sur une mauvaise note. Son entraîneur Germain Castano n'a guère apprécié l'attitude de ses joueurs au point de se poser des questions...
Des Rolling Stones à Yves Duteil, Germain Castano (Orléans) « choqué » par l’attitude de ses joueurs contre Évreux
Crédit photo : Tuan Nguyen

« Ce (mercredi) matin, avec un peu d’humour, je dis aux gars : « je ne sais pas ce qu’il se passe, il y a les Rolling Stones à CO’Met ». Il y a presque 10 000 personnes, même nous on ne comprend pas. C’est pas les Rolling Stones que j’ai vu. Ça ressemblait plus à Yves Duteil » déclarait, sourire jaune, Germain Castano en conférence de presse d’après-match.

Devant une affluence record pour un match de Pro B opposant Orléans à Évreux, le 27 décembre dernier, avec notamment 1 500 places vendues les dernières 24 heures (!), les joueurs orléanais ont déçu. Leur public, bien sûr, mais surtout leur coach qui n’a pas fait dans la demi-mesure.

« J’ai vu des mecs dépressifs »

« Là où je suis choqué, je vais mesurer mes mots, c’est l’enthousiasme qu’on avait ce (mercredi) soir. J’ai vu des mecs dépressifs, a-t-il lâché en conférence de presse. J’ai regardé mon banc plusieurs fois, j’ai eu l’impression d’être dans une salle d’attente d’un psychiatre. Tu n’es pas enthousiaste de jouer devant 10 000 personnes ?! Quand je faisais des changements, il y a des mecs qui ont mis 30 secondes entre le moment de quitter leur chaise et d’aller à la table de marque ! Comme s’ils allaient à la mine ! »

Impatient d’être à la reprise le 4 janvier pour effacer cette mauvaise copie, Germain Castano espère que ses joueurs auront un tout autre état d’esprit pour la suite de la saison. Car les réflexions étaient de mise après la défaite contre Évreux.

« Est-ce que le costume est trop grand pour certains ? Je n’ose pas le croire. On était triste à regarder… Cette arena doit être un chaudron, mais aujourd’hui, on est à 50% de victoires. Ce sont les adversaires qui se transcendent, pas nous. […] Je leur ai dit aux garçons, que c’est possible que ça ne nous arrive plus jamais dans notre vie de jouer devant une aussi belle assistance ! T’as beau faire tous les choix du monde, sur la deuxième mi-temps, on ne tenait pas un duel. Pas un ! Plus je prenais des temps-morts, plus je voyais les têtes se baisser. À -6 à 10 minutes de la fin, ta tête elle se baisse ?! Comment c’est possible ? Je répète, je suis choqué. […] Je ne veux pas tout jeter à cause d’un match mais je ne suis pas sûr qu’on termine la saison avec cette équipe. C’est en réflexion. Parce qu’on sait tous où on a envie d’aller. Et là où on a envie d’aller, il faut du caractère. Et de l’enthousiasme. J’ai tout vu sauf ça ce (mercredi) soir. »

Et en parlant d’effectif, alors que le contrat de Zeno Edosomwan prend fin le 5 janvier, le pivot américain pourrait prolonger sa pige le temps d’une rencontre supplémentaire, celle à Boulazac, le 12 janvier. « Petit (Niang) reprend début janvier. Mais on va voir avec Zena s’il peut jouer un dernier match avec nous ou pas. Sera-t-il d’accord ? Je ne sais pas encore. » Il restera aussi à Germain Castano de dénicher un nouveau poste 4 après le départ de Noah Horchler il y a un peu plus de 15 jours.

À Orléans,

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
mick7142
Qui a recruté Germain ?
Répondre
(0) J'aime
gai27
J'aime beaucoup Germain Castano. Depuis ses grandes années où il emmène Boulogne/mer en élite voilà déjà 10 ans... Avant le coach, c'est l'homme lui même qui est exemplaire dans son état d'esprit et le respect qu'il a toujours chercher à avoir envers les autres. Surtout la ligue. Lors de leur dernière relégation, très injuste si on se rappelle le contexte et la victoire parisienne, on ne l'a pas vraiment entendu crier au scandale... Il a ramassé ses dents et puis s'est préparé pour la suite. A-t-il depuis perdu son "mojo"? Il n'est pas non plus totalement largué en championnat, faut pas exagérer, mais bon, il traverse clairement une mauvaise période. Je lui souhaite de se relancer sous peine d'être remercié à son tour avant certains de ses joueurs "dépressifs"...
Répondre
(0) J'aime
derniermot
Très injuste, n'exagerons rien. Paris a certes battu des Mets (mais qui etaient dejà declinants et n'ont rien gagné en playoffs) mais Orléans a battu le BCM dirigé par son ancien boss Olivier Bourgain. Accuser les Mets de l'avoir fait exprès (dans quel but ? Paris etait un concurrent pour son developpement economique, contrairement à Orléans, ça n'a aucun sens) est gratuit et guère crédible
(0) J'aime