Dominic Artis envoie Cholet en quarts de finale

Crédit photo : FIBA

Après un match très disputé et un money-time irrespirable, les hommes de Laurent Vila se sont imposés sur un shoot à trois points de Dominic Artis à 2.5 secondes de la fin (77-75). Une victoire à l’arraché qui permet aux Choletais de s’assurer la deuxième place synonyme de qualification pour les quarts de finale de la FIBA Europe Cup.

En l’emportant in extremis les Allemands de Chemnitz (77-75) alors que dans le même temps Porto dominait Craiova (90-64), les Choletais ont décroché leur qualification pour les quarts de finale de la FIBA Europe Cup. Porté par un Dominic Artis en folie, auteur du panier de la gagne, Cholet a réussi à réaliser le scénario parfait. Pourtant, l’entame de match des Choletais laissait franchement à désirer.

Les Allemands ont débuté la partie avec 0-11 et ont privé les hommes de Laurent Vila de panier durant quasiment 4 minutes avant que T.J. Campbell lance enfin les siens. Brouillons, Cholet a balbutié son basket mais a su revenir dans la partie mais était mené de un petit points à l’issue du premier quart-temps (19-20, 10’). Remis en ordre de marche, le club des Mauges a ensuite pris l’avantage pour la première fois de la partie (21-20 puis 26-23, 12’) avant que Chemnitz ne calme les ardeurs choletais à coup de tirs à trois-point. Cependant, la bande à Boris Dallo tenait bon et réussissait même à faire un premier écart dans la partie avant de rentrer en vestiaires avec 6 points d’avance (41-36, 20’) grâce un 9-0 dans les derniers instants de la première mi-temps.

Du travail d’Artis !

Après la pause, Cholet avait plus de mal à revenir dans la partie et les Allemands ont continué d’artiller derrière l’arc. Cholet faisait de même avec Dominic Artis (50-50, 26’) mais peinait à reprendre l’avantage malgré les fulgurances d’Hugo Robineau (54-56, 30’). Dans le dernier acte, les Choletais se sont réveillés et ont commencé à prendre une légère avant que Chemnitz revienne sur la ligne des lancers-francs grâce à deux antisportives sifflées coup sur coup (62-58, 32’ puis 65-66, 34’). Finalement, les hommes de Laurent Vila s’accrochent malgré les événements défavorables (74-73, 38’) et finalement à 50 secondes de la fin de la partie, Dominic Artis a enfilé son costume de super héros et a donné la victoire à Cholet grâce à un shoot à 3-points décisif (77-75).

« C’est Dom quoi ! »

Encore une fois auteur du tir de la gagne dans les derniers instants, Dom’ Artis à fait ce qu’il savait faire pour donner la victoire à Cholet et offrir la qualification à son club. « Dom a été super adroit sur ce match », a avoué Hugo Robineau en conférence de presse à Ouest-France. « Quand on sait qu’il n’était pas super en forme, c’est d’autant plus une performance de haut niveau. Il nous sort encore un très gros match. C’est Dom quoi ! » tandis que T.J. Campbell a loué la confiance de son coéquipier : « Quand vous avez un joueur comme Dom (Dominic Artis) : il rend l’incroyable possible ! C’est un joueur qui a toujours confiance et quand il a l’opportunité de sortir une grosse action, il le fait. » En attendant son potentiel adversaire pour les quarts de finale, Cholet se rendra en Lorraine samedi soir (20h00) pour y défier le SLUC Nancy de Sylvain Lautié mais pour l’instant il est l’heure de savourer d’autant que Cholet n’a plus atteint les quarts de finale d’une compétition européenne depuis la saison 2008-2009 et la victoire face au Boudivelnyk Kiev avant de se hisser jusqu’en finale de l’EuroChallenge.

Cliquez-ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires