Elie Okobo (35 points) et l’ASVEL écœurent le Panathinaïkos

Il est venu à l’ASVEL pour retrouver du plaisir et des sensations. Ce soir, Elie Okobo a terminé la rencontre avec 35 points à 13/19 aux tirs, dont un superbe 5/7 à 3 points. Surtout, il commence réellement à montrer à toute l’Europe qu’il est bien plus qu’un joueur d’EuroLeague parmi d’autres. Il est tout simplement une star de la compétition, un joueur hors norme capable de faire gagner son équipe face à n’importe quel adversaire.

Son dernier acte est tout simplement historique. En 5 minutes, le Bordelais scoré 17 points, dont les 10 derniers de son équipe. Son fameux « step back » à 3 points, marque déposée de James Harden en NBA, a ainsi rendu fou l’OAKA Arena…

Antetokounmpo brille à domicile

Cependant, le match de Villeurbanne ne se résume pas qu’à la performance d’Elie Okobo. Les Rhodaniens ont joué tel un grand d’Europe, en contrôlant le tempo de cette rencontre. En tête à la pause (38-43), les Lyonnais n’ont jamais paniqué, malgré la grosse ambiance et les paniers du duo Macon – Papapetrou Mais Chris Jones (13 unités) et Kostas Antetokounmpo, qui avait sûrement des choses à prouver pour sa première en Grèce (12 points à 6/7 et 6 rebonds pour 20 d’évaluation en 19 minutes) ont été brillants ce soir et T.J. Parker a parfaitement utilisé son superbe collectif.

Avec 5 victoires et 2 défaites, l’Asvel s’offre le luxe de monter sur la troisième marche du podium de l’EuroLeague, à égalité avec nombre de gros bras (Olympiakos, Real Madrid, Maccabi Tel-Aviv). Avec un Elie Okobo a un tel niveau, l’ASVEL peut et doit continuer de viser haut : comme pour l’AS Monaco, les playoffs ne sont pas une chimère !

 

Cliquez ici pour les statistiques de la rencontre

par

Qui a écrit ce papier ?

Anthony Ottou

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires