Fin de l’aventure européenne pour Strasbourg après sa défaite face à l’Hapoel Holon

Comme à l’aller, Strasbourg n’est pas parvenu à s’imposer et arracher la belle (80-81) face à l’Hapoel Holon dans le match retour des quarts de finale de la Ligue des Champions (BCL). L’équipe de Lassi Tuovi dit au revoir à l’Europe après avoir fait une première mi-temps parfaite.

Les Alsaciens ont joué les yeux dans les yeux face à cette équipe de Holon. Appliquée en défense et en rythme en attaque, la SIG a creusé l’écart dans le premier quart (25-16) et a poursuivi son oeuvre dans le second sous l’impulsion de Matt Mitchell (24 points à 9/16 aux tirs dont 4/5 à trois-points et 5 rebonds) derrière l’arc et Yannis Morin (10 points à 5/11 aux tirs et 7 rebonds pour 11 d’évaluation) dans la peinture afin de rentrer aux vestiaires à +14 (49-35). 

La SIG a pris la foudre dans le 3e quart-temps

De retour sur le parquet, les Israéliens ont haussé le ton en défense et ont artillé de loin grâce à un Tyrus McGee intenable ! Loin de la première période réalisée, la SIG a vu Holon revenir dans le match et même prendre les commandes de la rencontre à l’issue du troisième acte malgré un tir primé de Matt Mitchell (61-62).

Malheureusement, Joe Ragland (16 points à 7/12 aux tirs dont 1/5 à trois-points, 4 passes décisives, 2 interceptions pour 13 d’évaluation) s’est reveillé en seconde période et a mystifié la défense de la SIG malgré un Matt Mitchell de folie à trois-points pet un Léopold Cavalière (9 points et 10 rebonds pour 15 d’évaluation) qui a encore une fois montré toute sa combativité et son importance au rebond ! Il reste alors 11 secondes, la possessesion était du côté Strasbourgeois, Matt Mitchell, irreprochable jusqu’alors, n’a pas reussi converti le panier de la victoire synonyme de belle dans ce quart de finale. La SIG s’incline 80-81 et sort donc de la BCL.

Les Alsaciens devront vite se remettre au travail à quelques semaines des playoffs en championnat et une semaine de la finale de la Coupe de France.

Cliquez ici pour accèder aux statistiques de la rencontre

 

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires