Giovan Oniangue (Orléans) présente ses coéquipiers : « Darius Johnson-Odom, un joueur exceptionnel comme rarement vu en Jeep ELITE »

L’Orléans Loiret Basket a construit une équipe articulée autour de deux axes forts : les anciens espoirs du Paris-Levallois (Malela Mutuale, Giovan Oniangue et Landing Sané) à l’époque coaché par Thomas Drouot (désormais assistant-coach de Germain Castano), des figures connues du championnat (LaMonte Ulmer et Gary Florimont) et quatre nouvelles têtes en Jeep ELITE. Leader, Giovan Oniangue nous parle de ces quatre nouveaux venus.

Paris Lee (meneur)

« C’est complètement différent. Brandon Jefferson était un pur scoreur/shooteur. Paris Lee shoote aussi un peu mais c’est surtout quelqu’un qui arrive à faire jouer l’équipe, qui arrive à trouver la passe qu’il faut. On a envie d’avoir Paris car il va faire briller ses coéquipiers. Je n’ai pas d’inquiétude car il met beaucoup d’intensité, surtout en défense. Il va mettre de la pression tout terrain et cela va nous aider à gagner tous les matchs. »

Chima Moneke (ailier/ailier-fort)

« On sait très bien qu’en Jeep ELITE, la clé c’est la l’énergie et la défense. Chima non seulement il très fort défensivement mais il met beaucoup d’énergie sur le terrain. Après offensivement, il peut tout faire : driver, shooter… Maintenant il n’hésite plus à tenter sa chance. Il peut être une menace à l’extérieur et à l’intérieur. Sur le poste 4, il est complémentaire de Landing Sané qui est beaucoup dans le tir. »

Darius Johnson-Odom (arrière)

« Il est très, très fort. Il peut tout faire. C’est vraiment un joueur exceptionnel comme on a rarement vu en Jeep ELITE. Il peut créer son tir, pénétrer, finir au dunk… Le public va vraiment apprécier ce joueur. »

Luke Fisher (pivot)

« Il est très, très bon, il a deux bonnes mains. Il est grand. Il a de l’expérience. Il est efficace. Il peut tirer au petit périmètre. »

De manière générale, Giovan Oniangue trouve le potentiel défensif de son équipe plus fort qu’en 2019/20.

« On est plus athlétique et défensif que l’an passé, mais beaucoup plus complet. Malela Mutuale peut défendre sur les postes 1 et 2, moi sur plusieurs postes comme Chima (Moneke) et LaMonte (Ulmer). Pourquoi pas faire une grosse saison défensive. C’est une équipe polyvalente. »

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires