Gonzaga nouveau n°1 du pays, avec un excellent Joël Ayayi

Une saison U18 à s’entraîner, en faisant partie du groupe mais en ne pouvant être aligné en match, avec un statut de « redshirt ». Une autre U19, avec un rôle mineur, en sortie de banc. Et une U20 excellente cette fois, après un championnat du Monde U19 tout aussi réussi.

Joël Ayayi (1,90 m, 19 ans) prend une énorme dimension en NCAA. L’arrière français, petit frère de Valériane Ayayi et grand frère de Gérald Ayayi (qui pointe le bout de son nez chez les professionnels de l’Elan Béarnais), montre l’étendue de son potentiel. Utilisé 34 minutes en moyenne sur les cinq matchs du mois de décembre, il tourne à 13,4 points à 43,9% de réussite aux tirs (dont 25,8% de réussite aux tirs), 7,6 rebonds, 4,8 passes décisives et 1 interception. Surtout, Gonzaga n’a pas perdu sur la période et vient d’être classifié meilleure équipe du pays par l’Associated Press.


Contre North Carolina jeudi dernier, le coéquipier du Français Killian Tillie (11,4 points à 46,9% de réussite aux tirs, 4,6 rebonds et 2 passes décisives en 23 minutes de moyenne) s’est approché du triple-double (11 points, 10 rebonds, 6 passes décisives et 3 interceptions).

Capable de vrais cartons offensifs en équipe de France avec la génération 2000, Joël Ayayi peut encore passer un cap car son adresse à 3-points (2/11 sur les deux derniers matchs) est pour l’instant irrégulière, même si elle correspond à ce qu’il a fait à la Coupe du Monde U19 par exemple (30%). S’il parvient à faire remonter cette moyenne tout en maintenant sa polyvalence parmi l’une des meilleures équipes du pays, nul doute qu’il présentera son nom lors de la prochaine Draft.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires