Hamady N’Diaye : « Nous voulions tout donner pour Brandon (Jefferson) »

Dans un match bascule pour la qualification en playoffs, l’Élan béarnais a battu Le Mans 87-77 mercredi soir à Pau. L’Élan béarnais accroche la quatrième place de Betlic ELITE. Ils compte 15 victoires tout comme Dijon et Le Mans, mais avec un match en moins.

« On est mal rentrés dans le match, les premières possessions elles sont clés à chaque fois car elles montrent l’intensité du match, regrette l’intérieur du MSB Valentin Chery. Ils sont rentrés dans le match directement et ils ont été agressifs et ils ont fait qu’il fallait. Nous, notre problème c’est toujours de répondre, on n’agit pas en premier, on encaisse et on répond. C’est sûr que c’est un premier. Sur les balles perdues on voit qu’on est à 19 contre 11 à la fin, c’est un élement clef. Je pense que c’est de la concentration, on n’a pas tout exécuté comme on voulait. Pau a été appliqué. On n’a pas été agressif dès le départ. Quand tu réponds, tu n’as pas l’agressivité nécessaire, tu n’as pas ce qu’il faut pour mettre tout le monde en confiance. »

L’hommage mérité à Brandon Jefferson

Côté Béarnais, l’entraîneur Eric Bartecheky s’est bien évidement félicité de la sixième victoire de rang :

« On dit souvent que les victoires rassemblent. On est sur une bonne dynamique, je sens que l’équipe est dans une atmosphère positive, les gars s’entendent bien et s’aident les uns les autres. »

Hamady Ndiaye (12 points) reconnaît que ça a été un beau match. Le vétéran a bien sûr eu une pensée pour Brandon Jefferson, l’homme du match (25 points et 9 passes décisives) pour endeuillé par la mort de son grand-père :

 

« C’était une belle bataille. Nous étions fatigués dès l’entame de la deuxième période mais nous voulions tout donner pour Brandon, pour les raisons que l’on sait. C’est un bel effort fait en famille ce (mercredi) soir ».

Pour Gregor Hrovat (17 points), la bataille pour la qualification en playoffs est cependant loin d’être terminée : 

« Nous sommes restés ensemble quand c’était compliqué. Nous avons fait des efforts défensifs en fin de rencontre et je pense qu’on mérite cette victoire. Ce n’est pas fini, il nous reste de gros défis à relever ».

A commencer par le match à venir chez leurs poursuivants, Dijon, ce samedi à partir de 15h15.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires