Henry Caruso arrive à Chalon-sur-Saône

Crédit photo : FIBA

Après trois saisons aux Pays-Bas, Henry Caruso débarque en France. L'Américano-Italien a signé avec l'Élan Chalon.

À choisir un Caruso, l’Élan Chalon aurait sûrement préféré Alex, déterminant dans le sacre NBA des Lakers en 2020. Mais puisqu’il faut être réaliste, le club bourguignon devra se contenter d’Henry, qui n’a aucun lien de parenté avec l’actuel Bull de Chicago.

Originaire de Burlingame, à proximité immédiate de San Francisco, Henry Caruso (1,93 m, 27 ans) tentera de se faire un nom loin des Pays-Bas. Depuis le début de sa carrière professionnelle, en 2019, il évoluait en Hollande, successivement avec Den Bosch puis Groningen. Vainqueur de la Coupe des Pays-Bas cette année, avec une jolie performance en finale (13 points et 9 rebonds), l’ancien étudiant de Princeton et Santa Clara a également prouvé sa valeur sur la (petite) scène européenne, se distinguant en FIBA Europe Cup avec 13 points à 46%, 8,8 rebonds et 1,5 passe décisive de moyenne.

Décrit par l’Élan comme un joueur faisant toujours passer le collectif avant tout et comme un poste 3 au QI basket important, Henry Caruso est la quatrième recrue bourguignonne après Samir Gbetkom-Bikantchou, Taylor Persons et Lionel Gaudoux. Encore jeune à l’échelle professionnelle, le Californien pourra continuer à apprendre le métier aux côtés d’une référence nationale, Mickaël Gelabale.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires