Hugo Robineau prêté à Gries-Oberhoffen : « J’ai besoin de jouer, de faire des erreurs »

Il fait partie de ces nombreux joueurs qui brillent sous les couleurs de Cholet mais pour qui la marche du passage en professionnel directement dans leur club paraît un poil haute. Du moins pour le staff. Comme Yannis Morin, Darel Poirier, Rigo Edzata, Youri Morose, Warren Woghiren, Quentin Ruel ou Florian Léopold, le meneur Hugo Robineau (1,92 m, 20 ans) avait besoin d’être prêté. Car s’il a signé professionnel avec CB au cours de l’intersaison, l’ancien joueur de Jallais ne jouait tout simplement pas. C’est ainsi que le club a finalement décidé de l’envoyer à Gries-Oberhoffen, en Pro B, jusqu’à la fin de la saison. Le Mainoligérien revient sur ce prêt dans Ouest-France.

« Erman Kunter avait fait le choix de partir avec 11 joueurs. Il a rapidement vu que cela allait être compliqué. Je n’ai pas eu l’occasion de m’exprimer sur le terrain. Je ne voulais pas spécialement partir. J’ai beaucoup discuté avec Erman Kunter. Je n’en veux pas du tout à Cholet Basket. C’est ainsi. »

La saison passée, Hugo Robineau avait déjà peu joué à cause d’une opération de l’épaule de la COVID-19.

« J’ai besoin de jouer, de faire des erreurs. J’ai surtout besoin de me relancer après une saison dernière gâchée par une blessure. Celle-ci appartient au passé et je n’ai plus de gêne. À présent, j’ai envie de retrouver mon basket en compétition et pas seulement aux entraînements. »

Dans un jeu basé sur le up-tempo, avec beaucoup de prises d’initiatives des arrières, le Jallaisien aura l’occasion de grandir.

par

Qui a écrit ce papier ?

Rédaction Bebasket

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires