Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

« J’étais limite paralysée » : quand Sandrine Gruda découvre au Train Bleu qu’elle ne fera pas les Jeux Olympiques…

Dans un entretien accordé à Basket Europe, Sandrine Gruda a expliqué comment elle avait découvert son absence de la liste des 18 joueuses présélectionnées en équipe de France pour les Jeux Olympiques.
« J’étais limite paralysée » : quand Sandrine Gruda découvre au Train Bleu qu’elle ne fera pas les Jeux Olympiques…

Nommée dans le cinq idéal de l’EuroBasket 2023, Sandrine Gruda sera la grande absente des JO 2024

Crédit photo : FIBA

Meilleure marqueuse de l’histoire de l’équipe de France (2 878 points), potentiellement la meilleure joueuse de l’histoire du basket féminin français, Sandrine Gruda (1,93 m, 36 ans) va quitter les Bleues par la toute petite porte. L’intérieure aux 14 campagnes, avec 9 médailles internationales, est restée à quai de la sélection de Jean-Aimé Toupane, jugée inapte, après une saison galère à l’ASVEL, à encaisser le défi physique.

Quasiment un affront au vu de l’histoire, mais un sacrifice que l’ancien entraîneur de Clermont-Ferrand a jugé nécessaire. « Sandrine est une joueuse exceptionnelle. Elle a toujours porté le maillot de l’équipe de France avec beaucoup d’engagement. Ça n’a pas été une décision facile pour moi. En tout cas on a essayé de respecter la joueuse, qui a beaucoup apporté à cette équipe de France. J’ai fait des choix basés sur la performance, et non sur l’individu. On a essayé de construire une équipe avec la meilleure alchimie possible et ça n’a pas été facile pour moi de lui annoncer. Mais ma responsabilité voulait que je prenne une décision plus par rapport à la performance. »

« À partir du moment où il prononce cette phrase… »

Comment lui-a-t-il annoncé, justement ? Sous le choc depuis le mercredi 8 mai, où elle a appris qu’elle ne serait pas de l’aventure olympique qui la faisant tant rêver, Sandrine Gruda s’est confiée dans une longue interview accordée à Basket Europe. La légendes des Bleues raconte l’avoir découvert lors d’un entretien à trois, en compagnie de l’adjoint Christophe Léonard, au cœur de la luxueuse brasserie Le Train Bleu, située au premier étage de la Gare de Lyon à Paris.

« Je le sais depuis huit jours pour rester exacte. Et je suis choquée depuis huit jours. Aujourd’hui, c’est encore plus dur, parce que c’est officiel. Mais c’est vrai que ça a été un choc. Le coach a demandé à me parler. Il me donne rendez-vous, gare de Lyon. Au Train Bleu… C’est marrant, parce qu’on parle quand même d’une campagne en bleu. Et là, il est accompagné de Christophe Léonard, il me parle et me dit qu’il ne me prendra pas cet été. Et là c’est vrai que… à partir du moment où il prononce cette phrase, c’est comme si j’avais un sifflement, un bourdonnement dans les oreilles, je n’entends plus rien ; j’avais une tasse de thé devant moi, que je buvais. Je voyais bouger ses lèvres, donc je savais qu’il parlait, mais je n’entendais plus rien. Je suis sous le choc. Je ne sais même pas quoi lui dire en fait ; le rendez-vous, il a duré dix minutes. Je ne sais pas quoi lui dire, la seule chose que je lui demande c’est « pourquoi » ?

En fait, de ce qu’il m’explique, je retiens que je ne corresponds plus au plan de jeu qu’il veut appliquer à l’équipe de France. Là, je déconnecte encore, je n’entends plus rien. En fait, le rendez- vous ne dure pas. Il n’y a plus d’échange. Comme lui n’a rien à me dire d’autre et que moi je suis totalement, limite paralysée, la discussion s’achève et il part. Et moi, je reste assise à ma place. Je reste dans le Train Bleu facilement une demi-heure parce que je suis sous le choc, incapable d’aligner ma pensée de savoir ce que je vais faire.

J’arrivais de Lyon, et je venais à Paris pour faire des entrainements avec mon coach individuel, j’avais prévu des tas de trucs pour arriver dans les meilleures conditions avec l’équipe de France. J’avais mis un plan en place pour arriver fin prête. Et donc là, lorsqu’au bout d’une demi-heure, j’ai les pensées qui fusent dans tous les sens, je me dis que je dois annuler mes entraînements, je n’arrive pas à avoir une pensée claire… Je reste donc une demi-heure à ma place, en train d’essayer de me refaire, de réaliser, et je n’y arrive toujours pas ; je me dis même que je dois faire attention, car je ne suis pas présente dans l’instant, et qu’il faut je reste vigilante, que je fasse attention en descendant l’escalier, en traversant la rue. Il fallait que je reste suffisamment connectée. Et après j’ai appelé ma famille, parce que j’avais besoin de soutien moral, d’être réconfortée ».

 

 

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
les3c
Quelle honte cette fédération remplie de tocards plus cons les un que les autres ! Après les histoires avec Marine Jo ect...en voila une nouvelle . On le voit de tellement loin la véritable raison de sa non sélection ! ça aurait couté quoi de convoquer 19 ?la laisser faire la moitié de la prépa et si elle semblait cramée ou physiquement pétée alors tu ne la sélectionne pas et les arguments peuvent s'entendre sans problèmes mais la ??? Est-ce que Collet n'a pas mis Nando dans sa présélection ? pourtant il sort d'une saison compliquée a tous les niveaux mais quand ta un CV pareil tu mérites automatiquement une place dans un groupe élargi puis c'est a toi de montrer que tu fais parti des 12 ! Te passer de son expérience pour un RDV aussi important ? déjà qu'il a dégagé Ciak , Miyem ect..comme des merdes et la il la fait comme ça avec Gruda ? sans parler de certaines joueuses qui semblent automatiquement boycottées ... c'est dur a dire mais Garnier était pas si mal au final.. La seule chose que ça va faire c'est encore d'être partagé entre soutenir les joueuses pour le meilleur résultat possible mais avoir envi du flop afin de voir certains dégager dans les bureaux et sur le banc...
Répondre
(5) J'aime
yo1935
Garnier c'etait pas top mais choisir Toupane qui n'a quasiment jamais reussi quelque chose ces dix dernieres années en faisant toujours sous performer les selections qu on lui confiait, c'est incompréhensible. Surtout quand Meziane etait l'adjoint de Garnier
Répondre
(1) J'aime
ioness
encore une fois, ce ne sont pas aux joueurs / joueuses de décider s'ils vont jouer pour l'EDF. Pour ma part si tu n'as rien produit durant l'année et que tu sors de blessures à répétition surtout à un âge avancé, tu sautes. tu parles de "mérite automatiquement" mais c'est là que réside le problème. On ne doit pas jouer sur le mérite mais sur les performances actuelles. Point final.
Répondre
(5) J'aime
thegachette
Je trouve qu'il a été assez respectueux en ayant le courage de lui dire en face, il a le droit de penser qu'elle n'est pas assez en forme et que son profil actuel ne la rend plus indispensable. Y a un paquet de coach qui aurait fait ça au téléphone par mail ou sans prévenir
Répondre
(6) J'aime
macroy- Modifié
Je suis toujours fasciné par la crétinerie de certains commentaires.. type "On ne doit pas jouer sur le mérite mais sur les performances actuelles. Point final." Mais les personnes qui balancent ça ne connaissent rien au basket de TRÈS HAUT NIVEAU, ou l'expérience, si tu veux être tout en haut,a la fin de la compétition, est déterminante, INDISPENSABLE ! Gruda,par son aura,sa longévité au top niveau,son éthique de travail exemplaire, son expérience incommensurable, devrait avoir sa place dans les 12 ! Meme au bout du banc. Parce que vous n'imaginez pas LA PRESSION que vont avoir toutes ces jeunes joueuses déjà, de jouer les jeux olympiques,mais,surtout, A DOMICILE ! Toupane est un médiocre, un type qui n'a pas les compétences et qui a été mis a son poste par des copains. Les faibles et les médiocres comme lui ne supportent pas qu'une reine comme Sandrine leur fasse de l'ombre. C'est tout !
Répondre
(0) J'aime
flavor_flav
t'as encore du sopalin?
Répondre
(1) J'aime
macroy
Des kilomètres !
(0) J'aime
zonepress
Je suis pas du tout fan de la nomination de Toupane. Pourtant jusqu'à présent il est cohérent. Il annonce un style de jeu (pression, mobilité), il a toujours été dans ce sens. Les premiers résultats ne lui donnentnpas raison, mais c'est logique de lui laisser du temps pour installer son projet de jeu. Sur la dernière fenêtre et le tqo, le style de jeu apparaît bien (contrairement à l'euro). Bilan de Gruda : présente à l'euro mais pas après + pas contente en sortie de l'euro + pas performante + saison en deça de ses standards + bcp de blessures. = si tu gères un groupe, tu ne t'encombres pas d'une personne importante par son vécu qui n'est pas adaptée à ton jeu tant dans ses qualités que dans sa motivation et qui risque d'être pénalisante dans l'état d'esprit. C'est pas une question de Toupane ou de Gruda, c'est juste logique.
Répondre
(1) J'aime
ryosanada
Je veux pas être méchant mais Toupane ca fait 20 ans qu'on le connait le garçon et si c'était un tout bon ca se saurait su. Passez de Garnier à lui, la violence. Surtout quand Meziane devient coach de la Belgique et gagne l'Euro direct entre autres choses. C'est sur qu'on aurait pas pu filer l'équipe à Meziane. Gruda tu la prenais dans les 19, après si elle était pas au niveau ou ne rentrait pas dans le style de jeu tu la coupais, c'était aussi simple que ca. Surtout que bon l'histoire du style de jeu quand tu prends Tadic, Badiane et Chéry à l'intérieur ca fait sourire.
(0) J'aime
zonepress
Comme indiqué en préambule, mon propos n'est pas de défendre Toupane (qui ne sera véritablement jugé que sur le résultat de JO), mais de comprendre la logique. Si tu as vu les matchs de l'euro, tu as aussi vu que Gruda (que je trouve par ailleurs excellente en défense sur les intérieures), ça coincait sur les switchs (par compténce ou par manque de volonté, j'ai pas la réponse) + les propos moyens dans les médias (on peut supposer qu'en interne c'était pas au top). Et à côté tu as des joueuses qui soit répondent au profil, soit dans l'attitude se fondent dans le projet. Donc (quel que soit le coach), c'est logique de ne pas t'embêter avec une joueuse pas incontournable sur ses perf et que tu vas te traîner comme un boulet (sur l'attitude). Tu sais déjà, tu vas direct à l'essentiel.
(1) J'aime
sankara
Un peu comme les JO de Londres avec Parker et Pietrus... C'est certains, il y avait de l'expérience !!! Et ce n'est pas connaitre la difficulté de composer un groupe, cohérent, homogène et qui va vivre une compétition que de dire que la "reine" Gruda aurait pu être au bout du banc... Est-ce que tu as entendu ses déclarations après l'Euro ? Tu as l'impression que c'est une demoiselle qui est prête à faire des concessions ? des efforts pour se mettre au diapason des autres joueuses et des directives et orientation voulu par le coaching staff ? Sérieusement, sportivement, elle est cramée et en plus, elle a tenté de savonner la planche à Toupane, se croyant au dessus de l'institution. Pour ma part, je suis bien content qu'elle soit écartée car, je ne la trouvais pas impliqué dans le projet de jeu que les autres joueuses proposaient. Aucune rotation défensive, aucun écran de retard et puis des déclarations lunaires alors que l'équipe de France venait de perdre sur la dernière possession contre la future équipe championne d'Europe, avec une équipe jeune, privée de certaines cadres et avec Rupert et Fautoux blessée ou diminuée. Non, vraiment aucun regret.
Répondre
(0) J'aime
fussoire38
Meme si je ne soutiens pas cette non sélection, pour le coup, difficile de faire plus clair de la part du Staff, la décision lui a été communiqué en face, entre gens responsables. Mais c'est certain que ça doit être douloureux pour elle.. Peut-être qu'elle se sentait intouchable ?
Répondre
(4) J'aime
matt_le_bucheron
J'apporte mon soutient à Sandrine Gruda, mais son cas n'est malheureusement pas le seul. Beaucoup de clubs se débarrassent de leur joueuses qui arrivent à 35/36 ans, même s'ils doivent le regretter par la suite. Elle était persuadée qu'elle pouvait encore apporter quelque chose à l'équipe de France, mais ce n'était pas le cas de son entraineur. C'est très moche de finir comme ça.
Répondre
(2) J'aime
chris_22
Franchement vos commentaires...elle justifie parfaitement pourquoi elle n'est pas retenu en EDF..ras le bol des divas et de la république des joueuses
Répondre
(2) J'aime
lounkao
la spécialité de la FFBB est de recaser des "anciennes gloires" dans un staff EDF et de les payer avec le prix des licences des amateurs. La compétence n'est pas la priorité de ses dirigeants...Heureusement il y en a qui ne pourront être réélus...
Répondre
(2) J'aime
grocanar
J'aimerais bien que les vierges effarouchées comment Toupane aurait pu "mieux" l'annoncer a Sandrine Gruda. Mais j'ai bien peur que je risque d'attendre longtemps. Ce sont surement les memes qui se sont plaint que collet n'avait pas "fait le menage" avant les JO de Rio. C'est dommage pour elle mais une selection ne se fait pas au merite. Cela se fait suivant une construction d'equipe.
Répondre
(2) J'aime
spider36- Modifié
Commentaire supprimé.
chorale58
FFBB + LNB soit 0 + 0 = 0 Un ramassis d'incompétents. On a les joueurs (euses) mais au niveau des instances, c'est un désert
Répondre
(0) J'aime
coachdanssudouest
alors la les gars la connexion du sud ouest vous connaissez pas ..........en edf feminines jardel puis garnier ex joueuse de jardel a mirande .......entre temps nomination a la federation de jacky commeres (ex assistant d'alain jardel a mirande) directeur de la performance.... et maintenant toupane ex joueur de mirande recruter par alain jardel dans les années 80 devient entraineur edf feminines c'est comme ca les relations ca aide dans ce milieu et pour finir le president de la ffbb il est d'ou de Tarbes c'est aussi dans le sud ouest et on appelle cela l'armagnac bigorre par chez nous (gers hautes pyrenées) apres je peux me tromper !!!!!!!!!! et dires des conneries mais on a pas mal de talents par chez nous
Répondre
(0) J'aime