Johan Randria vers Cergy-Pontoise, Loïs Gendrey aussi ?

Crédit photo : Sébastien Grasset

Silence radio officiellement à Cergy-Pontoise. Mais officieusement, le club francilien aurait déjà obtenu l'accord de Johan Randriamanjara et pourrait prochainement ajouter Loïs Gendrey à son giron

Chaque été, Cergy-Pontoise aime entretenir le grand flou concernant la constitution exacte de son effectif. L’an dernier, il avait fallu attendre les premiers matchs amicaux pour découvrir le visage des Spartiates, incarné notamment par leur excellente pioche Vincent Shahid (21 points, 3,7 rebonds et 3,9 passes décisives de moyenne). Cette intersaison ne devrait pas déroger à la règle puisque le club francilien reste mutique à l’approche de la fin juillet.

Pourtant, certains joueurs ont déjà donné leur accord. C’est notamment le cas de Johan Randriamananjara (1,98 m, 22 ans). Quatre ans après avoir quitté le Pôle France, l’arrière d’origine malgache va retrouver la Nationale 1, avec le terrible besoin de se relancer au terme de deux saisons anonymes à Quimper (3,2 points à 37%, 1,3 rebond et 0,7 passe décisive en 10 minutes de moyenne en 2021/22).

Loïs Gendrey face à Hugo Besson lors d’une rencontre de Coupe de France en septembre 2020 (photo : Lilian Bordron)

L’ancien arrière de la JL Bourg pourrait aussi faire équipe avec Loïs Gendrey (1,71 m, 22 ans). Les deux parties sont en contact depuis plusieurs semaines et l’envie de travailler ensemble est mutuelle. Surtout que le jeune meneur a été coéquipier du président Amara Sy ces deux dernières saisons à Paris… Aperçu à 27 reprises avec les pros, dont 7 en Betclic ÉLITE, le Francilien pourrait ainsi avoir l’opportunité de se lancer après une formation tumultueuse entre Nancy (doublé Espoirs – Trophée du Futur en 2017 avec très peu de temps de jeu), Blois, Monaco et Paris.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires