Kevin Kokila, de LyonSO à la JL Bourg !

Après avoir annoncé l’arrivée de Frédéric Fauthoux comme entraîneur, la JL Bourg a pris le pari de recruter l’intérieur Kevin Kokila (2,04 m, 21 ans), en provenance d’un club de troisième division, LyonSO, où il était prêté par l’ASVEL qui l’a libéré de son premier contrat professionnel. Meilleur joueur officieux du Trophée du Futur 2021 à Antibes, l’ancien intérieur de l’Entente Le Chesnay Versailles 78 Basket a commencé le basket sur le tard et dispose encore d’une belle marge de progression. C’est sous les ordres de Frédéric Fauthoux, que ce bon défenseur fera ses armes en Betclic ÉLITE. Les deux hommes se connaissent bien puisqu’ils s’étaient côtoyés l’an dernier, lors de la préparation estivale. « Il a une forte capacité pour comprendre son rôle et faire exactement ce qu’on attend de lui, disait son entraîneur Anthony Brossard, la saison dernière. Il ne sort jamais de son registre. Il progresse techniquement et physiquement de jour en jour. Il est en train de développer son tir extérieur. »

LIRE AUSSI. « Une équipe de G-League » : au coeur de LyonSO, le club satellite de l’ASVEL

« Il a vraiment grandi dans l’impact physique »

Si la marche peut sembler haute entre la Nationale 1 masculine et la Betclic ELITE, Kevin Kokila s’est retrouvé en NM1 du fait du partenariat avec l’ASVEL, et le club de LyonSO. Pour un joueur dans sa première saison professionnelle, il a montré de très belles dispositions (10,3 points à 49,8% de réussite aux tirs, 5,6 rebonds et 1 contre en 24 minutes sur 37 matches de saison régulière et playoffs).

« Kévin a eu des hauts et des bas jusqu’à novembre », se souvient Moat Rhennam, son entraîneur à LyonSO cette saison. « Il a commencé très fort et vers la 6/7e journée, il a été davantage ciblé. Il découvre ce que c’est que le scouting… Il s’est endurci et il a vraiment grandi dans l’impact physique. Il fait partie des meilleurs à son poste dans la division. »

Jeune joueur à fort potentiel, le Francilien est suivi depuis de nombreuses saisons par le club bressan, qui avait failli l’intégrer à son centre de formation en 2019. C’est ce qui est expliqué dans le communiqué de presse sur son arrivée :

« Originaire de la région parisienne, Kevin Kokila n’a pas suivi un cursus traditionnel. Arrivé dans le basket sur le tard, il est repéré par un scout lors d’un match de championnat de France U18 avec Versailles. Invité à Ekinox par Frédéric Sarre et Pierre Murtin, le jeune Kevin impressionne. Quelques mois plus tard, les U18 bressans remportent le titre et tous les cadets champions sont conservés. La JL préfère orienter alors Kevin vers l’ASVEL avec la progression que l’on lui connait. Toujours suivi par le staff bressan, le pivot lyonnais revient là où le destin aurait pu l’emmener quelques années plus tôt. »

Le staff bressan est persuadé qu’il va très vite se mettre au niveau de la première division. « L’adaptation rapide au niveau Espoirs puis celle en NM1 confirme sa faculté à s’adapter très rapidement, notamment grâce à une maturité supérieure à la moyenne », expique le club. Surtout, il s’est engagé pour trois ans, ce qui permet à la Jeunesse laïque de pouvoir l’aider à se développer afin de pouvoir bénéficier d’un fort joueur formé localement (JFL) d’ici 2025.  

Avec Théo Quintard,

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires