La finale d’EuroCup 2023 avec trois internationaux français

Crédit photo : EuroCup

EuroCup - Le TT Ankara d'Axel Bouteille et l'équipe de Gran Canaria notamment composée d'Andrew Albicy et de Damien Inglis se sont qualifiés pour la finale de l'EuroCup.

Il y aura trois joueurs français en finale de l’EuroCup. Le TT Ankara d’Axel Bouteille et le Gran Canaria d’Andrew Albicy et de Damien Inglis se sont qualifiés en finale de la compétition ce mercredi.

A Riga où évolue le club de Prometey cette saison à cause de la guerre en Ukraine, l’équipe de D.J. Stephens (10 points à 1/8 à 3-points, 8 rebonds et 1 passe décisive pour 11 d’évaluation en 30 minutes) a pris un meilleur départ contre le TT Ankara (25-16). Cependant, la réaction des Turcs a été rapide et ces derniers menaient 41 à 38 à la mi-temps. Emmené par un excellent Axel Bouteille (16 points à 4/7 à 3-points, 8 rebonds et 2 passes décisives pour 22 d’évaluation en 37 minutes de jeu), les visiteurs ont fait la course en tête après la pause avant que D.J. Stephens ne permettent aux locaux de reprendre les devants à 1 minute et 17 secondes de la fin (74-73). Toutefois, l’ancien Strasbourgeois Tony Taylor (15 points) lui a répondu avec un panier à mi-distance à 31 secondes de la fin (74-75). Le champion de France 2018 avait le ballon de l’égalisation. Sauf que l’ex-joueur du MSB et Fos Provence a vu sa première tentative contrée derrière la ligne à 3-points, avant de prendre un deuxième tir en déséquilibre. Les Ankariotes l’ont finalement emporté 76 à 74.

Avec cette victoire, le TT Ankara confirme son excellente saison, eux qui sont premiers du championnat turc. De son côté, Prometey peut sortir la tête haute pour sa première participation aux playoffs d’EuroCup.

Albicy décisif pour Gran Canaria

Damien Inglis Gran Canaria 2022-23 CB Gran Canaria
La rage de vaincre de Damien Inglis, l’intérieur français de Gran Canaria (photo : CB Gran Canaria).

Dans l’autre demi-finale, 100% espagnole, Gran Canaria s’est imposé non sans difficultés contre Badalone (89-86). Après une première mi-temps équilibrée (42-43), Andrew Albicy (17 points à 3/5 à 3-points, 1 rebond, 1 passe décisive et 7 fautes provoquées pour 19 d’évaluation en 25 minutes) et Damien Inglis (11 points à 4/7 aux tirs, 2 rebonds et 1 interception pour 14 d’évaluation en moins de 19 minutes) pensaient avoir fait le plus dur avec un avantage de 9 points l’issue du troisième quart-temps (65-56). Cependant, la Joventut n’a rien lâché et est revenue à une possession de son adversaire à 7 secondes de la fin du match (87-86). Ensuite, Nicolas Brussino n’a pas tremblé sur la ligne des lancers francs (89-86) mais Badalone avait encore le ballon pour arracher la prolongation. Comme un symbole, Andrew Albicy s’est mis au diapason sur Kyle Guy, poussant l’américain à mordre la ligne à 3-points sur son dernier tir, manqué.

« C’était un match difficile mais nous sommes restés ensemble, a commenté le meneur français. Nous avions un plan de match et nous l’avons fait correctement. Nous avions un peu peur à la fin du match mais nous avons fait notre travail. Je suis très heureux car c’est ma troisième demi-finale et enfin Je vais en finale. Enfin ! »

La finale de l’EuroCup entre Gran Canaria et le TT d’Ankara aura lieu le mercredi 3 mai en Espagne, dans un match à élimination directe.

 

 

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Alexis Decorme

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires