Cordinier sort de sa boîte et la Virtus Bologne signe l’exploit à Madrid

Crédit photo : Virtus Bologne

Ce jeudi, la Virtus Bologne de Sergio Scariolo est venue à bout du Real Madrid (95-92) au Wizink Center et signe sa deuxième victoire de la saison en EuroLeague. Isaïa Cordinier a réalisé son meilleur match en EuroLeague.

La Virtus Bologne a signé un deuxième succès en EuroLeague, après avoir enchaîné par deux défaites consécutives face au Zalgiris Kaunas et au Partizan Belgrade. En déplacement à Madrid pour y affronter le Real, les hommes de Sergio Scariolo ont fait le match parfait et ont fait tomber les Madrilènes pour la deuxième fois de la saison (95-92). Portée par Ismaël Bako (16 points et 4 rebonds pour 22 d’évaluation) et un très bon Iffe Lundberg (18 points et 3 passes décisives pour 17 d’évaluation), la Virtus a bâti son succès dans le 3e quart-temps et a été impeccable dans le money-time, dans le sillage de Milos Teodosic (14 points).

Isaïa Cordinier a également dunké sur Vincent Poirier (photo : Virtus Bologne)

Cordinier, plus de points en 15 minutes qu’en 4 matchs

Titularisé par Sergio Scariolo, Mam’ Jaiteh a su répondre présent au scoring et a inscrit 12 points à 6/7 en 15 minutes ce jeudi soir tandis que son compatriote de club, Isaïa Cordinier, a fait parler la poudre en cumulant 12 points à 4/5, 3 rebonds et 1 passe décisive pour 16 d’évaluation en 15 minutes de jeu. L’Azuréen fait surtout le tour des réseaux sociaux grâce à un énorme poster sur le géant Walter Tavares. Une performance intéressante qui pourrait lancer sa saison européenne puisqu’il avait pour l’instant le plus grand mal en EuroLeague, avec 8 points au total sur ses quatre premières sorties (0, 1, 4 et 3).

Cornelie garde la confiance

Du côté du contingent français de Madrid, tout le monde n’a pas été à la fête. Guerschon Yabusele a été discret avec 7 points à 2/6, 1 rebond et 2 passes décisives pour 4 d’évaluation en 25 minutes. Vincent Poirier n’a guère fait mieux avec 4 points et 1 rebond pour 3 d’évaluation en seulement 9 minutes. Seul Petr Cornelie s’en est mieux sorti avec 9 points (à 3/3 à trois points) et 1 passe décisive en 14 minutes de jeu, confirmant sa belle dynamique du moment, initiée à Barcelone.

Avec cette victoire, les Italiens remontent au classement et sont désormais 14e devant l’ASVEL, qu’ils rencontreront vendredi prochain à la Virtus Arena (21h00).

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Théo Tetard

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires