L’ALM Évreux inarrêtable, neuf équipes tremblent pour leur survie

À Quimper, on a presque tout perdu. Le match tout d’abord (106-80) contre Boulazac, le panier-average de +20 acquis en début de saison contre le BBD ensuite, et enfin leur 14e place au classement de Pro B. « On a joué à leur rythme » a jugé Paul-Lou Duwiquet au micro de LNB TV, après la rencontre. Les Béliers ont été sonné avant même d’avoir pu charger. C’est avant tout l’attitude indifférente laissée par les locaux qui a été sifflée par le public en fin de rencontre. Pour preuve : Nic Moore n’a joué aucune minute du troisième quart-temps pourtant remporté 25-21 par son équipe. Un match à vite oublier pour l’UJAP. En face donc, l’heure était à la fête : Quentin Serron a fait valoir sa précieuse expérience (14 points à 6/6 aux tirs, 3 rebonds, 5 passes décisives et 20 d’évaluation) , Nic Moore aura scoré 22 points en à peine 20 minutes et Ivan Février a signé un sérieux double-double (14 points, 10 rebonds). Un récital. Boulazac se donne de l’air avec cette deuxième victoire de rang et voit le maintien au bout du tunnel. Le BBD est à égalité de victoires avec Nantes, Quimper et Tours mais bénéficie d’une dynamique positive avec le retour de blessure de Nic Moore à la mène.

Tours se retrouve en grande difficulté

Malgré le 32-15 infligé dans les dix dernières minutes, les chevaliers de Tours ont sonné la charge trop tard. Un Marques Townes à 15 points et 19 d’évaluation n’aura pas suffit, trop seul à pouvoir alimenter la marque côté Tourangeaux. L’international espoir français Jayson Tchicamboud a été intéressant sur le poste de meneur en sortie de banc et termine le match avec 13 d’évaluation. Evreux aura été le plus fort au début de chaque mi-temps : 22-16 pour commencer la rencontre, 22-9 au retour des vestiaires. Les deux hommes forts de ces quarts-temps se nomment Fabien Paschal (18 points, 5 rebonds, 17 d’évaluation) qui aura dominé la raquette adverse au début de rencontre et Shekinah Munanga qui aura pris son envol au retour des vestiaires (24 points, 11 rebonds, 3 passes décisives, 2 contres et 31 d’évaluation). À Jean Fourré et sans son meneur Marquis Jackson (ni Ghezala ni Kazakauskas), l’ALM a décroché son neuvième succès consécutif et s’assure une place en playoffs, les yeux désormais rivés vers le Top 5 pour l’avantage du terrain. Les Tourangeaux eux, entament une véritable croisade contre des concurrents directs au maintien : Nantes, Boulazac puis Quimper seront au programme avant de terminer la saison face à Blois. 

La bonne opération, outre le BBD, c’est Nantes qui la réalise aussi. La Trocadière a pu savourer la précieuse victoire 82-71 sur l’ASA. Bien qu’accrochée à la 17e place de Pro B, l’Hermine est désormais à égalité avec Tours, Quimper, et Boulazac, premiers non-relégables. Nantes a laissé passer l’orage en première mi-temps pour réaliser le coup parfait en deuxième : 22-15 puis 27-20. Le héros de l’après-midi répond au nom de Lamine Samba. En sortie de banc, il plante 26 points à 9/11 aux tirs dont 7/9 à longue distance. Ses tirs primés auront été d’un importance capitale pour Nantes, qui a pu rester en vie face au collectif de Julien Espinosa. La belle performance de Jérôme Cazenobe (14 points, 6/6 aux tirs, 22 d’évaluation) et plus largement la performance collective de l’ASA (neuf des dix joueurs utilisés ont marqué quatre points ou plus) sera à réitérer contre Vichy-Clermont pour l’emporter le 29 avril. De Aix-Maurienne (14v-16d) jusqu’à Nantes (12v-18d), ce sont pas moins de neuf équipes qui vont lutter pour éviter d’accompagner Rouen en Nationale 1.

Saint-Quentin s’accroche au Top 5, Saint-Vallier s’éloigne des playoffs

Sans Kendall Anthony, les Saint-Quentinois n’ont pas eu de mal à venir à bout du voisin Lillois (69-62). A Saint-Sauveur, les coéquipiers de Benoit Gillet (15 points, 16 d’évaluation) ont éteint les espoirs de Lille dès l’entame de match (23-6). Cela leur a permis de contrôler le match sans se faire peur. Les Red Giants ont tenté d’emballer le match dans les trois dernières minutes. Mais, un Zimmy Nwogbo transparent au scoring en deuxième mi-temps n’a pas permis à l’embuscade tendue par les locaux de prendre forme. Les hommes de Maxime Bézin ont manqué d’un supplément d’âme, qu’aurait apporté Thomas Hieu-Courtois, qui n’a pas pris part à la rencontre. Julien Mahé et Saint-Quentin repartent de la capitale des Flandres avec une belle victoire qui leur permet de lorgner sur le podium de Pro B.

Saint-Vallier n’a jamais existé lors de leur réception des Sharks. Antibes devait l’emporter pour conforter sa 8e place au classement et creuser l’écart avec Aix-Maurienne, première formation non qualifiée pour les playoffs. Voilà qui est chose faite avec ce succès 88-69 dans la Drôme. Les locaux ont fait leur baroud d’honneur dans le dernier quart-temps (25-15). Le SVBD n’a pas pu se reposer sur son cinq majeur, qui n’a rentré qu’11 tirs sur 43 tentatives. Le banc n’a pas non plus été très inspiré. Seul deux joueurs ont dépassé la barre des dix unité : Alexis Thomas (12 points) et Vincent Ateba (13 points). L’adresse était du côté d’Antibes. Dès le début de la rencontre, Tim Derksen (22 points à 9/13 aux tirs, 22 d’évaluation) et Benjamin Monclar (15 points à 5/8) ont été les métronomes de cette équipe, marquant 5 des 6 tirs à 3-points de leur équipe. C’est  aussi la défense mise en place par coach Goethals qui est à mettre au crédit des Sharks : ils ont provoqué 21 pertes de balles. Saint-Vallier s’éloigne des playoffs et glisse en deuxième partie de tableau, à la douzième place.

Les résultats de la 30e journée de Pro B :

  • Blois – Denain : 81-69
  • Vichy-Clermont – Rouen : 87-80
  • Saint-Chamond – Nancy : 71-86
  • Chalon-sur-Saône – Aix-Maurienne : 87-65
  • Quimper – Boulazac : 80 – 106
  • Evreux – Tours : 77 – 70
  • Saint-Vallier – Antibes : 69 – 88
  • Nantes – Gries Souffel : 82 – 71
  • Lille – Saint-Quentin : 62 – 69

par

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires