L’Anadolu Efes et Beaubois confirment, Lessort (37 d’éval’) pas suffisant

Crédit photo : EuroLeague

L'Anadolu Efes Istanbul a signé sa quatrième victoire consécutive en EuroLeague en s'appuyant notamment sur l'adresse de Rodrigue Beaubois (19 points à 5/6 à 3-points). Pour le Partizan Belgrade, le gros match de Mathias Lessort (37 d'évaluation) n'aura pas été suffisant.

Comme souvent, l’Anadolu Efes Istanbul démarre la saison d’EuroLeague timidement. Avant de se reprendre. Ainsi, l’équipe d’Ergin Ataman vient d’enchaîner quatre succès. La dernière en date a été acquise ce jeudi soir sur son parquet contre l’Olympiakos Le Pirée. Toujours privés de Shane Larkin, les Stambouliotes ont attendu longtemps pour prendre les devants, notamment à cause du pivot français Moustapha Fall (12 points à 6/7 aux tirs, 6 rebonds et 2 passes décisives pour 17 d’évaluation en 29 minutes). C’est finalement dans l’ultime période qu’ils ont complètement pris le dessus, avec un intouchable Will Clyburn (24 points à 9/18, 5 rebonds, 3 passes décisives et 4 fautes provoquées pour 27 d’évaluation en 35 minutes) et encore un très bon Rodrigue Beaubois. Excellent vendredi dernier, l’arrière français a cette fois inscrit 19 points à 5/6 à 3-points, capté 6 rebonds et volé 3 ballons pour finir à 24 d’évaluation en moins de 28 minutes. Son retour aux affaires coïncides avec le retour des victoires du double champion en titre. A noter qu’Amath M’Baye, malade, n’a pas joué.

Timothé Luwawu-Cabarrot arrive dans une équipe de Milan en crise

Dans les autres rencontres de la soirée, Monaco a gagné chez l’ASVEL, Valence s’est imposé après prolongation chez le Partizan Belgrade (96-100), Barcelone s’en est sorti à Berlin (86-88) avec le retour de Nikola Mirotic (19 points à 4/5 à 3-points, 6 rebonds, 2 passes décisives et 3 interceptions pour 29 d’évaluation en 22 minutes) et Baskonia a enfoncé Milan (78-62). Le Partizan a pourtant pu compter sur un Mathias Lessort très productif (22 points à 8/10, 10 rebonds et 8 fautes provoquées pour 37 d’évaluation en 39 minutes). Le pivot martiniquais a réalisé un switch décisif en fin de temps réglementaire pour empêcher Chris Jones de marquer le 3-points de la victoire mais les 5 minutes supplémentaires ont été fatales aux hommes de Zeljko Obradovic. Au classement, les Serbes (4 victoires et 6 défaites) restent devant l’ASVEL (5 défaites de suite), Milan (7 défaites de suite) et Berlin (8 défaites de suite). A Milan, on peut se demander de ce qu’il adviendra de l’avenir du légendaire Ettore Messina à la tête de l’équipe. Titulaire, Timothé Luwawu-Cabarrot (2 points à 1/5, 0 rebond et 0 passe décisive pour -4 d’évaluation en 9 minutes) a connu une difficile soirée dans le pays basque.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires