Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

L’AS Monaco domine l’ASVEL pour la dixième fois de suite !

EuroLeague - Pour la dixième fois d'affilée, l'ASVEL n'a pas réussi à battre l'AS Monaco (77-87). Pourtant en tête de 11 points dans le troisième quart-temps, les Villeurbannais ont finalement craqué face à une Roca Team qui peut continuer à rêver de la deuxième place.
L’AS Monaco domine l’ASVEL pour la dixième fois de suite !

Jaron Blossomgame et l’AS Monaco restent deuxièmes de l’EuroLeague

Crédit photo : EuroLeague

642 jours. Soit 1 an, 9 mois et 3 jours que l’ASVEL n’a plus battu l’AS Monaco. Dix tentatives infructueuses depuis cette homérique finale de Betclic ÉLITE en 2022. Si ce duel estampillé EuroLeague a été une formidable publicité pour le basket français, avec des rebondissents et de nombreuses actions spectaculaires, ce sont les Monégasques qui ont eu le dernier mot face à l’ASVEL (87-77). Comme toujours, depuis quasiment deux ans…

Le shoot de la saison pour De Colo…

Grâce à une très bonne défense et une belle agressivité, les hommes de Sasa Obradovic ont rapidement pris les devants (4-10, 5′). Sous l’impulsion d’un bon Alpha Diallo (11 points et 5 rebonds) et d’un jeu en transition très efficace, la Roca Team a pris ses distances au terme d’un premier quart-temps maîtrisé (12-23, 10′).

Contrairement aux dix premières minutes, les Villeurbannais ont profité du très bon passage de Timothé Luwawu-Cabarrot (20 points et 6 rebonds), très en vue sous les yeux de Vincent Collet, pour rester en embuscade et obliger le technicien monégasque à stopper le jeu (18-23, 12′). Mieux rentrés dans ce deuxième quart-temps, les Rhodaniens sont restés au contact des Monégasques. Sur une action complètement dingue, Nando De Colo (9 points et 8 passes décisives) a inscrit un panier du milieu du terrain, le tout en obtenant la faute, de quoi ramener les siens sur les talons monégasques (27-27, 15′). Dans le dur et maladroits derrière l’arc (0/12 à 3- points), les Monégasques ont tout de même réussi à conserver un léger avantage à la pause (40-44).

… Mais une nouvelle faute antisportive coûteuse

Beaucoup plus approximative dans ses transmissions de balles, l’AS Monaco a encaissé un 21-6 et vu l’ASVEL repasser devant et s’appuyer notamment sur l’efficacité d’Edwin Jackson (13 points). Poussés par leur public et libérés offensivement, les hommes de Pierric Poupet ont livré un véritable festival offensif dans ce troisième quart-temps, avec de nombreuses actions spectaculaires (ces alley-oop de Mbaye Ndiaye !), comptant jusqu’à 11 points d’avance (61-50). Maudits derrière la ligne à 3-points (0/12), c’est Élie Okobo (14 points) qui, à deux reprises, a brisé la malédiction ce jeudi soir et ainsi maintenu son équipe à portée (61-56, 30′).

« On n’avait pas du tout d’énergie dans le troisième quart-temps, on ne jouait pas collectivement », a expliqué le Bordelais. « Derrière, avec les rotations, on a mis du rythme, on a bougé la balle et on a défendu beaucoup plus dur. On a montré le bon Monaco. » Cela s’est vu avec un jeu efficace en transition pour recoller au score (66-65, 34′), puis un coup de pouce inattendu de Nando De Colo, qui à l’image de son expulsion face à la Lettonie à la Coupe du Monde, a écopé d’une faute antisportive extrêmement pénalisante pour son équipe. À -5, l’Arrageois a légèrement poussé Alpha Diallo, qui le collait de trop près, signant l’arrêt de mort de son équipe (77-87, score final). Le symbole d’un money-time une nouvelle fois très mal géré de la part de l’ASVEL, à l’image malheureusement de Youssoupha Fall, qui a raté beaucoup de tirs faciles (4 points à 1/4). « Il y a beaucoup de frustration car on fait un match solide pendant 34 minutes », regrette Charles Kahudi. « Ensuite, il y a 6 minutes où nous sommes plus en dedans. Ils mettent des gros shoots. On progresse lors de chaque match mais ce n’est pas encore assez. » Prochaine opportunité en playoffs?

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
samuel92
Très beau match de basket. L'ASVEL a montré un beau visage 34/35 minutes mais possède trop de joueurs d'un niveau moyen. Ils ont logiquement lâché en fin de match face à une équipe de Monaco bien plus armée et bien plus homogène. On voit les limites de Youssoupha Fall et aussi le déclin de De Colo dans ce type de match même si son talent lui permettra toujours certains éclairs de génie.
Répondre
(3) J'aime
grotext
On a beau adoré De Colo, effectivement il n'est pas sur la pente ascendante. Il lui faudrait un rôle à la Chacho au Real, dynamiteur sur de courte séquence ou son expérience et génie pourrait débloquer pas mal de situation sans qu'il ait un gros temps de jeu, histoire d'en avoir encore sous la pédale en fin de match.
Répondre
(0) J'aime
jamesnaysmith
Comment cela peut-il être un beau match, quand une des deux équipes (Monaco), à probablement livré sa pire prestation de l'année en EL ? L'ASVEL seulement a fait un bon match.
Répondre
(0) J'aime
bobby
Monaco a dominé l'ASVEL ?, c'est pas vraiment ce que j'ai vu, c'est plus l'ASVEL qui s'est effondrée que Monaco qui a dominé. Depuis quelques matches Monaco n'y est pas (pas de jeu construit en attaque, adresse famélique à 3 points, James inconsistant,..) ce qui passe contre l'ASVEL ne passera plus en playoffs.
Répondre
(1) J'aime
yo1935
le Q1 etait largement a l'avantage de Monaco. On pourrait aussi dire que Monaco s'est effondré
Répondre
(0) J'aime
grotext
L'effectif de Monaco est bien trop puissant et ils ont de la réserve pour bien finir les matchs, même si James n'était pas dans un grand jour. On a bien vu les limites de l'ASVEL (Ndiaye super joueur mais son inexpérience et son coast to coast foiré a couté cher aussi) et surtout grosse responsabilité de De Colo avec son anti-sportive au pire des moments... Dommage, TLC a fait un gros match et Edwin Jackson continu de surprendre.
Répondre
(0) J'aime