L’ASVEL Féminin toujours en quête d’un coach

Crédit photo : FIBA / GPJ

A la recherche d'un coach pour la saison 2022-2023, l'ASVEL Féminin n'a pas pu engager Thibaut Petit, sous contrat avec Koursk. La piste menant vers Olaf Lange s'est refroidie. Reste l'option d'une coache américaine de renom.

Ayant décidé de remercier Pierre Vincent, l’ASVEL Féminin lui cherche un remplaçant au poste d’entraîneur principal de son équipe professionnelle. Le club avait dressé une short-list comprenant trois techniciens : l’ancien coach de Lattes-Montpellier, Thibaut Petit, le coach allemand Olaf Lange (50 ans) et une coach américaine.

Sous contrat avec Koursk, où il sera désormais le coach n°1 – Vasily Karasev ayant rejoint la section masculine du MBA Moscou, qui accède à la VTB League -, Thibaut Petit va honorer son engagement et ne peut donc pas prendre le poste à Lyon. Quant à Olaf Lange, il est l’assistant de sa femme Sandy Brondello à la fois avec le Liberty de New York (où joue Marine Johannès) et à la fois avec la sélection d’Autralie. Seulement, l’ancien entraîneur d’Ekaterinbourg, où il a remporté deux fois l’EuroLeague (2013 et 2016), ne devrait pas pouvoir rejoindre l’ASVEL Féminin.

C’est donc la poste d’une coach étasunienne qui semble la plus sérieuse car toujours d’actualité.

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires