L’ASVEL stoppe Strasbourg et confirme sa santé retrouvée

Crédit photo : Philippe Gigon

Ce dimanche, l'ASVEL s'est imposée sur le parquet de la SIG Strasbourg à l'occasion de la 13e journée de Betclic ELITE (83-67). Afin d'engranger leur cinquième victoire de rang toutes compétitions confondues depuis leur exploit à Barcelone, les Villeurbannais ont pu compter sur un excellent Amine Noua pour faire la différence et infliger sa première défaite à Strasbourg sous l'ère Luca Banchi.

Privée de son leader Matt Mitchell, out jusqu’au mois de mars, la SIG Strasbourg s’est inclinée face à l’ASVEL ce dimanche (67-83). En tête de peu à la pause, les hommes de T.J. Parker ont fait la différence au retour des vestiaires, s’appuyant sur un Amine Noua des grands soirs (20 points et 5 rebonds).

Marcus Keene et la SIG s’accrochent à la pause

De retour au Rhénus, là où il évoluait en 2018/19, Youss Fall a fait mal à son ancienne équipe (photo : Philippe Gigon)

Dès le début du match, les Alsaciens ont imprimé un rythme d’enfer pour rapidement prendre les commandes (10-2, 3′). Sous l’impulsion du capitaine DeAndre Lansdowne (12 points et 2 rebonds), la SIG Strasbourg a posé beaucoup de problèmes aux hommes de T.J. Parker. Dans le dur dans ces premières minutes, les Villeurbannais ont pu compter sur un Charles Kahudi énergique (14 points et 5 rebonds) pour rester au contact dans ce premier quart temps (26-25, 10′). Plus agressifs dès l’entame du deuxième quart-temps, les Rhodaniens ont repris l’avantage grâce au très bon passage de Youssoupha Fall (12 points et 6 rebonds). Valeureux, les hommes de Luca Banchi se sont reposés sur l’efficacité redoutable de Marcus Keene (23 points, 1 rebond et 2 passes décisives) pour ne pas se laisser distancer. Menée au score après dix minutes de jeu, l’ASVEL a très bien fini ce premier acte, au point de rejoindre les vestiaires en tête de 4 points (43-47, 20′).

Amine Noua s’est régalé face à son ancienne équipe

Au retour des vestiaires, le public du Rhénus a assisté à un véritable festival de coups de sifflet. Dans un troisième quart temps haché par les fautes, provoquant la colère des supporters alsaciens, l’ASVEL en a profité pour se détacher (50-57, 26′). Pénalisée par les fautes, la SIG Strasbourg s’est tout de même accrochée et n’a compté que 6 longueurs de retard à dix minutes du terme (55-61, 30′). Porté par un excellent Amine Noua (20 points et 5 rebonds), décidément auteur d’une très belle semaine après son buzzer beater contre l’Olympiakos, les Villeurbannais ont infligé un 6-0 aux Alsaciens pour commencer ces dix dernières minutes et prendre le large au meilleur des moments. Injouable, l’ancien strasbourgeois n’a pas fait de cadeaux à son ancienne formation et permis à l’ASVEL de continuer sur sa belle dynamique, validant sa cinquième victoire en neuf jours. Ce qui permet au champion d’envisager avec un peu plus de sérénité la course à la qualification pour la Leaders Cup (8v-6d), même si rien n’est acquis avec seulement une défaite de moins que le 9e (6v-7d). En revanche, la SIG Strasbourg a connu sa première défaite sous l’ère Luca Banchi et a surtout manqué une belle occasion de se rapprocher de Saint-Chamond.

 

par

TAG

Qui a écrit ce papier ?

Dimitri VOITURIN

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires