Laurent Vila (Elan Béarnais) regrette « des cadres pas au rendez-vous » et une « faillite du collectif »

Six victoires de suite et une deuxième place en Jeep ELITE. L’Elan Béarnais arrivait lancé à Limoges dimanche pour le clasico et la dernière journée de la phase aller. Sauf que les locaux ont rapidement pris les devants pour l’emporter au final de 13 points (81-68) au terme d’un match aboutie. De quoi nouer des regrets pour le coach vaincu, Laurent Vila, qui n’avait déjà que partiellement apprécié le visage montré par son équipe la semaine passée contre Fos Provence (victoire 84-77 contre une équipe très diminuée).

« Limoges a bien déroulé son jeu en attaque et a été très performant en défense avec beaucoup de contacts et une grosse présence au rebond, ce qui lui a permis de développer du jeu rapide, a-t-il commenté après la rencontre devant la presse*. De notre coté on a pris des shoots sans rythme et cela s’est traduit par un gros manque d’adresse et nous n’avons pas été en mesure non plus de bien faire circuler la balle. C’est clairement un mauvais match de notre part. J’espère que l’enchaînement des rencontres lors de la semaine à venir va nous permettre de retrouver du rythme.

Il y a eu quelques motifs de satisfaction avec Digué (Diawara) qui a montré ses progrès ou encore avec l’entrée de Taqwa (Pinero) mais on ne peut pas se contenter de cela. Individuellement les cadres n’ont pas été au rendez-vous mais ce soir (dimanche soir) nous avons failli aussi sur le plan du collectif. Il faut repartir au travail et continuer à avancer. »

L’Elan Béarnais démarrera la phase retour par la réception de Strasbourg samedi au Palais des Sports de Pau.

*propos retranscris sur elan-bearnais.fr

par

Qui a écrit ce papier ?

Gabriel Pantel-Jouve

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires