Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Joueurs

Le match référence des Bleues : +32 face à la Chine, n°2 mondiale !

Équipe de France - Sous l'impulsion du tandem Marine Johannès - Gabby Williams, l'équipe de France féminine s'est largement imposée face à la Chine ce samedi (82-50). Une victoire référence pour le mandat de Jean-Aimé Toupane.
Le match référence des Bleues : +32 face à la Chine, n°2 mondiale !

Les Bleues ont signé leur meilleure prestation de ces dernières années face à la Chine

Crédit photo : FIBA

Était-ce le meilleur match de l’ère Jean-Aimé Toupane ? Commençons de suite par la réponse : oui. Comment pourrait-il en être autrement ? Après avoir compté jusqu’à 43 points d’avance, les Bleues ont humilié la deuxième meilleure équipe du monde, la Chine, chez elle, à Xi’An, alors que leurs adversaires jouaient pourtant leur qualification pour les Jeux Olympiques 2024. Une prestation absolue, une démonstration, basée sur une incroyable intensité défensive, à part l’inévitable relâchement des dernières minutes. En septembre 2022, l’équipe de France avait été impuissante face à ces mêmes Chinoises en quart de finale (71-85). Un an et demi plus tard, on voit le chemin parcouru…

Dans une entame de match équilibrée, les Bleues ont joué les yeux dans les yeux avec les Chinoises, vice-championnes du monde (6-7, 6′), à l’image d’une doublette Marine Johannès  (17 points) – Gabby Williams (17 points) très efficace. Grâce à une excellente circulation de balle et une solide défense, les joueuses de Jean-Aimée Toupane ont creusé un premier écart dans ce premier quart-temps (17-10, 10′). Sérieuses et appliquées en attaque, les Bleues se sont montrées redoutables derrière l’arc. Sur un nuage offensivement, les Françaises sont rentrées aux vestiaires avec 20 longueurs d’avance (44-24).

Jusqu’à 43 points d’avance !

Marine Johannès a encore fait le spectacle à Xi’An (photo : FIBA)

De retour sur le parquet, l’intensité n’a pas baissé côté français, bien au contraire. En tête de 20 points à la pause, les troupes de Jean-Aimée Toupane ont même fait grimper l’écart à 35 points au cœur du troisième quart-temps (64-29, 26′). Malgré un léger relâchement et une bonne réaction des Chinoises, la France a remis un coup d’accélérateur en fin de quart-temps pour conserver un net avantage au moment d’aborder les dix dernières minutes (70-36, 30′).

Tout comme Marine Johannès et Gabby Williams, Romane Bernies (8 points) a elle aussi noirci la feuille de statistiques ce samedi matin face à une équipe chinoise méconnaissable. Dominées dans tous les secteurs du jeu, comptant jusqu’à 43 points de retard (37-80), les Chinoises n’ont pas réussi à stopper l’hémorragie malgré tous les efforts de Li Meng (21 points). De quoi éteindre complètement le public chinois, médusé face à une équipe de France longtemps en état de grâce, avec 12 marqueuses différentes. Concernées du début à la fin, les joueuses de Jean-Aimée Toupane se sont imposées largement, malgré un relâchement compréhensible en fin de match pour faire descendre l’écart à 32 points (82-50).

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
ioness
Ok, il est jamais évident d'admettre qu'on a eu tort mais peut être que toupane était un bon choix notamment pour la défense. On voit clairement une intensité qu'on avait jamais vu avec notre edf et des switchs défensifs intelligents. Le seul bémol est au niveau de l'attaque. On verra pour les JO mais ces 12 sont plutôt pas mal Très beau match des filles et merci à elles pour ce beau spectacle.
Répondre
(0) J'aime
leon_21- Modifié
Un premier bon match après deux phases finales disputées. Donc pour l’instant on va quand même crier au génie du coaching… Je peut très volontiers admettre que ce match fait du bien et permet de penser qu’on peut viser une médaille. Mais le tqo, la France le joue sans pression. On verra si il y aura le même relâchement et aisance lors du premier tour des JO….
Répondre
(0) J'aime
ioness
Bien sur qu'il faut voir lors des JO. Néanmoins, là c'était le fond de jeu que je trouvais intéressant et la manière dont c'était joué. Je disais simplement que je m'étais (peut être je précise) tromper concernant toupane ^^
(0) J'aime
jamesnaysmith
C'est une blague ? Il a fait descendre toutes ses équipes, c'est une purge sans nom à chaque fois qu'il prend un banc. On bat la Chine, ce qui nous fera pas gagner une médaille aux JO pour autant.
Répondre
(0) J'aime
valas87
M. Johannès et G. Williams changent le jeu en attaque comparativement à ce qui avait été proposé au championnat d'Europe, l'une avec ses trois points et l'autre avec ses pénétrations. En défense elles ont toutes assuré, même les plus dilettantes derrière une G. Williams indispensable par son activité.
Répondre
(0) J'aime