Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Le Mans a fait souffrir la raquette des Metropolitans 92

Betclic ELITE - Après son coût d'arrêt à domicile face à la JL Bourg, Le Mans a bien su rebondir en dominant Boulogne-Levallois au palais des sports Marcel-Cerdan (88-100).
Le Mans a fait souffrir la raquette des Metropolitans 92
Crédit photo : Julie Dumélié

Après un précieux succès sur le terrain de Peristeri en BCL mercredi, Le Mans a conclu sa semaine par une victoire maîtrisée sur le parquet de la lanterne rouge de Betclic ELITE, Boulogne-Levallois (88-100).

Le Mans a profité de l’absence de son ancien joueur Josh Carlton

Ce samedi, à Levallois, le plan de jeu du Mans a semblé clair : insister dans la peinture des Mets, dépourvu de Josh Carlton, l’ancien manceau, depuis plusieurs semaines. L’équipe d’Elric Delord, l’une des plus dominantes au rebond du championnat (3e au rebond, 2e au rebond offensif), l’a démontré tout du long de la rencontre. Avant cela, le meneur manceau DeVante Jones (15 points et 9 passes décisives), honoré par les Mets pour son rôle dans l’accession en finale du championnat la saison dernière, s’est rappelé au bon souvenir de Marcel-Cerdan avec six points d’entrée de jeu. C’est ensuite son coéquipier à l’intérieur, Tyran De Lattibeaudiere (15 points et 6 rebonds dont 4 offensifs), récemment prolongé comme remplaçant médical de N’Doye, a fait très mal à la raquette francilienne de par sa capacité à pousser le ballon en transition et sa présence au rebond offensif (36-50, 20′). Un dernier aspect où Le Mans a rayonné toute la soirée (43 rebonds à 27).

Si l’ailier Amar Gegic (15 points et 6 rebonds) a bien ramené Boulogne-Levallois à la barre des dix points en inscrivant 6 points de suite, Le Mans a dans l’ensemble maîtriser son sujet en seconde période. Le MSB a toujours conservé plus d’une dizaine de points d’écarts, notamment grâce à la belle réussite extérieure de D’Shawn Schwartz (25 points dont 4/6 à 3-points) ou encore la belle activité de Matt Lewis (15 points, 4 rebonds, 4 passes décisives et 2 interceptions). Le seul regret pour les Sarthois est peut-être de n’avoir jamais su totalement distancer les hommes de Jean-Paul Besson, qui ont lutté jusqu’au bout malgré une adresse extérieure famélique (4/18 à 3-points).

« C’était un match solide globalement, mais avec quelques moments de relâchement, analysait l’intérieur manceau Wilfried Yeguete. On doit continuer à prendre les victoires. On doit juste ne pas reproduire ce qu’on a fait dans les trois quatre dernières minutes. »

Cliquez ici pour accéder aux statistiques de la rencontre

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
coquio86
CA SENT CA SENT VRAIMENT LA CHARRETTE POUR LEVALLOIS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Répondre
(0) J'aime