Logo Bebasket
Recherche
Recherche
Logo Bebasket
  • À la une
  • Betclic Élite
  • Pro b
  • National
  • Coupes d'Europe
  • Équipe de France
  • Jeunes
  • Féminines
  • Interviews
  • Hooper
  • Camps

Le Portel a déjà glané sa 12e victoire de la saison : « Quand on sait d’où l’on vient, c’est exceptionnel »

Betclic ELITE - Le Portel, en l'emportant contre l'Elan Chalon lors de la 24e journée, a déjà empoché sa 12e victoire de la saison. Un peu à l'image du voisin gravelinois, une telle situation était presque inespérée après un nouveau début de saison très compliqué.
Le Portel a déjà glané sa 12e victoire de la saison : « Quand on sait d’où l’on vient, c’est exceptionnel »

Le collectif portelois va très bien.

Crédit photo : Antoine Bodelet

Le Portel a décroché une 12e victoire cette saison face à l’Elan Chalon, un succès « capital » selon les mots de son entraîneur Eric Girard. Après avoir failli se faire subtiliser le gain de la partie au bout du temps réglementaire (83-83), l’ESSM a repris l’avantage sur les Bourguignons en prolongation (99-96, a.p). Une victoire qui permet aux Stellistes de compter 12 victoires après 24 journées de Betclic ELITE. Il s’agit d’un bilan presque inespéré pour Le Portel aux deux tiers de la saison.

« J’ai dit aux joueurs dans les vestiaires que c’était une victoire capitale car elle nous permet de porter notre série à 4 succès de suite avec la Coupe de France, rappelait Eric Girard auprès de La Voix du Nord. Et c’est surtout notre 12ème succès de la saison. Etre à 50 – 50 après 24 journées, quand on sait d’où l’on vient et les pépins que l’on a traversés cette saison, c’est exceptionnel.

Le Portel peut regarder devant, vers les playoffs

À l’image du voisin Gravelines-Dunkerque, le début de saison du Portel ne laissait pas poindre une telle embellie à l’approche du printemps. Pour rappel, l’ESSM avait débuté sa saison par cinq défaites de rang. De plus, l’effectif, composé majoritairement de joueurs issus de Pro B, ne donnait que peu de garanties quant à une forte progression de l’équipe.

Sauf qu’une série de six victoires de rang en octobre et novembre avait complètement relancé les espoirs des Nordistes. En interne, les JFLs Bastien Vautier, Digué Diawara et Ivan Février ont su hisser leur niveau de jeu, bonifiés par les arrivées en cours de saison de Robert Turner III (parti à Fos depuis), de Edon Maxhuni ou de Desi Washington. Ce dernier a d’ailleurs été l’un des facteurs X de la victoire contre CHalon-sur-Saône, comme l’ensemble du banc portelois plus globalement.

« Desi (Washington), Brison (Gresham) et Ivan (Février) ont apporté une vraie plus-value. »
Eric Girard

Avec 4 victoires d’avance sur la première équipe relégable, Le Portel peut aisément davantage regarder devant soi que derrière. Si la qualification à la Leaders Cup a été loupée d’un rien, l’ESSM est actuellement qualifiée pour les playoffs. Et dans cette lutte acharnée pour les phases finales, il faudra assurément compter sur les hommes d’Eric Girard.

Commentaires


Veuillez vous connecter afin de pouvoir commenter ou aimer
Connexion
lounkao
Très content pour Eric Girard qui mérite d'être étroitement associé à ces résultats sportifs. Bravo et meilleurs voeux !
Répondre
(1) J'aime