Le retour en grâce d’Hugo Invernizzi, auteur de son record de points sous le maillot limougeaud

Il est des matchs qui marquent une carrière et Hugo Invernizzi l’a vécu dimanche soir. Alors que le Limoges CSP était en sous-effectif pour défier le leader, l’Alsacien est passé par toutes les émotions : l’état de grâce avec un invraisemblable 6/6 à trois points, la détresse avec un rarissime 0/2 aux lancers-francs au moment de plier la rencontre à l’issue de la première prolongation puis la rédemption avec le tir primé qui distança définitivement les Metropolitans 92 à la 50e minute. « Je pense que c’est le match le plus fort émotionnellement qu’on ait vécu ici depuis un petit bout de temps », savourait-il au micro de France Bleu Limousin.

Et au-delà des émotions, il y a aussi les chiffres. Tout comme Léopold Cavalière, Hugo Invernizzi a battu son record à l’évaluation en carrière. Celui-ci datait du 4 novembre 2014, et d’une promenade de santé à son époque havraise contre Boulogne-sur-Mer (116-77) : 30 d’évaluation (18 points à 6/8, 6 rebonds, 3 passes décisives et 6 interceptions). Avec 32 d’évaluation contre l’équipe de l’entraîneur qui l’a lancé dans le monde professionnel (Vincent Collet à Strasbourg), il a fait mieux, même si sa saillie contre le SOMB n’avait eu besoin que de 23 minutes (contre 39 dimanche). Ses 26 points constituent également sa meilleure performance en Betclic ÉLITE, à égalité avec un Nanterre – Antibes en octobre 2017.

invernizzi1647874142.jpeg
Le 14 octobre 2017, Invernizzi avait déjà scoré 26 points en Betclic ÉLITE
(photo : Claire Macel)

Meilleure adresse à trois points : de la 82e à la 3e place…

Surtout, après une grosse série en novembre 2019 (25 points à Boulazac le 16 novembre puis 20 contre Orléans le 23 novembre), ce n’était que la troisième fois qu’il dépassait la barre des 20 unités sous le maillot limougeaud. Pour trouver trace de sa plus grosse performance offensive depuis, outre le 26 novembre 2019 où il avait enchaîné avec 18 points face à Bourg-en-Bresse, il faut remonter jusqu’au 8 janvier 2021 avec 19 points en Coupe de France contre Le Havre.

Une saison 2020/21 qui avait globalement été très délicate pour le Mulhousien, largement en deça de ses standards (6 points à 42%). Et si son véritable niveau ne se situe pas non plus dans sa démonstration dominicale, cette immense prestation vient valider un retour progressif au premier plan (7,9 points à 46%, 4,7 rebonds et 2,3 passes décisives pour 12,1 d’évaluation). Surtout, l’international français (5 sélections) a retrouvé ce qui a fait toujours sa force : son poignet d’une efficacité folle à longue distance. Avec 48,1% derrière la ligne majorée, non content de présenter son meilleur pourcentage en carrière depuis sa saison rookie, il est actuellement le troisième joueur le plus adroit de Betclic ÉLITE. L’an dernier, il n’était que 82e (35,1%)…

par

Qui a écrit ce papier ?

Alexandre Lacoste

BEBASKET

Dites byebye à la publicité et encouragez le travail effectué sur la couverture quotidienne du basket Français !

commentaires